Les jeunes filles « soutien de famille » à Yaoundé : analyse sociologique d’un phénomène répandu mais invisible

par Honorée Merlat Tchoutchoua Bonjawo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue le 09-01-2015

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec CERPOS (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse examine la contribution économique des jeunes filles de Yaoundé (Cameroun) aux ressources de la famille de naissance. Phénomène très peu étudié dans le domaine des sciences sociales, l’objectif était d’en faire un objet de recherche à part entière. L’étude mobilise des entretiens semi-structurés auprès de 45 femmes (hébergées, chefs de ménage et mariées). Il ressort des résultats que le soutien économique de ces jeunes filles au profit de leur famille ne se fait pas spontanément. C’est la résultante d’un long processus intégrant les configurations sociales, familiales et individuelles particulières. Il apparaît également que contrairement aux idées véhiculées par les féministes, le bourreau des femmes n’est pas toujours l’homme mais la famille et principalement la femme.En effet, les femmes sur qui repose l’essentiel des dépenses familiales, sont placées dans la position ambivalente de devoir sacrifier l’autonomie future d’autres femmes, plus jeunes et plus vulnérables et qui parfois sont leurs propres filles, en leur déléguant les charges financières qui en principe leur incombent. Ainsi, ces jeunes filles sont des « aînées économiques » d’une part et des « cadettes sociales » d’autre part. Si notre étude présente la grande majorité de nos enquêtées comme des personnes jouant le rôle de « soutien économique » de famille, leur élan à soutenir financièrement les membres de leur famille de naissance cache de grandes blessures personnelles. En effet, ce rôle de soutien de famille a des retentissements négatifs sur leurs projets de vie, notamment leur déclassement sur le marché matrimonial, des difficultés à concevoir des enfants et leur incapacité à mettre des économies de côté qui pourraient leur être utiles dans leur vie future.

  • Titre traduit

    Young girls as breadwinners in Yaoundé : sociological analysis of a widespread but invisible phenomenon


  • Résumé

    This thesis examines the financial contributions of young girls in Yaoundé (Cameroon) to their family resources. Little attention has been given to the phenomenon of young girls as breadwinner in research in the social sciences; thus, our objective through this work is to try to make it a subject of research in itself. Our study analyses semi-structured interviews with 45 women (hosted, heads of households, married). The results show that these young girls’ economic support to their family does not happen spontaneously. It is the result of a long process incorporating the specific social, family and individual configurations. It also appears that unlike the ideas conveyed by some feminists, the person exerting domination over women is not always the man but rather the entire family and mainly they are women.Women, who bear the bulk of the family's expenses, are placed in the ambivalent position of having to sacrifice the future autonomy of younger and more vulnerable women who are sometimes their own daughters. Parents thus delegate to children the financial burden that they are supposed to support. So these girls, whose economic responsibilities are considered as very important on the one hand, are socially considered as minors on the other hand.Although our study shows the vast majority of our respondents as individuals acting like breadwinners, their energy to support their families of birth results in great injuries. The role of breadwinner has negative repercussions on their life projects, namely, downgrading on the marriage market, difficulties in conceiving children and inability to put aside their own savings, that could be useful in their future life just to name a few.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.