Les contributions de la pratique de l'arbitrage d'investissement en Amérique latine au développement de l'arbitrage international

par Hilmer Vasquez-Faucheux

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Sophie Lemaire.

Soutenue le 30-11-2015

à Paris 9 , dans le cadre de Ecole doctorale SDOSE (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche droit Dauphine (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Depuis les années deux-mille, les Etats latino-américains ont activement participé aux arbitrages d’investissement administrés par le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ainsi, la pratique arbitrale de ce Centre trouve son origine dans les très nombreuses affaires latino-américaines qui ont permis d’encadrer la procédure et d’entériner certaines pratiques liées aux questions de fond de l’arbitrage. Les affaires latino-américaines ont enrichi la procédure en consacrant notamment la participation des tiers à la procédure arbitrale par le biais de l’amicus curiae (l’ami de la Cour). Cette innovation démontre la prise en compte de l’impact des questions d’intérêt public sur les populations concernées. Les divers standards juridiques insérés dans les accords d’investissement ont également été invoqués par les investisseurs afin de voir engagée la responsabilité internationale des Etats. Ainsi, les arbitres ont pu s’exprimer sur le caractère imprécis de certains standards comme celui du traitement juste et équitable. Les tribunaux ont dégagé certains étalons de mesure qui permettent d’évaluer et de comparer les éléments de l’affaire. Deux étalons de mesure semblent être pertinents dans le cas latino-américain. Il s’agit du respect de la stabilité du cadre juridique puis de la protection des attentes légitimes de l’investisseur. C’est dans ce cadre que les Etats latino-américains ont réagi différemment face au contentieux arbitral auprès du CIRDI, ce dernier ayant fait l’objet de critiques quant à sa légitimité et quant aux différentes condamnations prononcées par les tribunaux à l’encontre des Etats. Certains Etats ont pris l’initiative de dénoncer les accords internationaux donnant compétence au CIRDI et de créer un nouveau centre d’arbitrage sur le continent, capable de connaître les différends en matière d’investissement. Ceci dit, les décisions et sentences arbitrales rendues dans le contexte latino-américain constituent une source d’inspiration précieuse pour les arbitrages internationaux en cours et futurs.

  • Titre traduit

    From the contributions to Arbitration practices in Investment in Latin America to development to International Arbitration


  • Résumé

    Since 2001, Latin American Countries have actively participated in investment arbitrations administered by the International Centre for Settlement of Investment Disputes (ICSID). Because of that the way to arbitrate in this Centre base itself on a great number of Latin American affairs which helped to delimit the procedures and endorse some practices linked to the very founding principles of arbitration.The procedure of arbitration has been improved by Latin American affairs, by example with the help of the Amicus Curiae, which is the participation of a third party to the arbitral process. This innovation shows how much these questions of public interest are important for the populations concerned.The multiple juridical standards inserted in the investment agreements have often been brought forward by the investors in order to see the responsibility of some countries engaged in an international way. Arbitrators have been able to emphasize on the inaccuracy of some of these standards, such as the the fair and equitable treatment.Different ways to measure the elements of an affair have been brought to light by the tribunals. Two of them are present in the case of Latin American affairs: the compliance with the juridical framework stability and the protection of the investor's legitimate expectations.Latin American countries did take action differently in front of the arbitrations brought to the ICSID which was criticized for its lack of legitimacy and for its decisions in a great number of cases against these countries. Some countries renounced the international treaties giving the ICSID its arbitration rights and created a new arbitration center on the continent capable of giving a ruling in the matter of investment affairs. In spite of this the arbitral decisions and the arbitral awards in the Latin American context should be able to be inspirations for the future of arbitration.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Les contributions de la pratique de l'arbitrage d'investissement en Amérique latine au développement de l'arbitrage international


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Dauphine-PSL (Paris). Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Les contributions de la pratique de l'arbitrage d'investissement en Amérique latine au développement de l'arbitrage international
  • Détails : 1 vol. (440 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.