Rupture organisationnelle et continuité culturelle : une étude de cas - la privatisation d'un hôpital public d'une région centrale de la Chine

par Fang Li

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Pierre Segal.

Soutenue le 21-10-2015

à Paris 9 , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) et de Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse entend montrer l’apport d’une prise en compte des repères culturels locaux dans l’analyse des réactions du personnel d’un hôpital public situé la région centrale de la Chine face aux transformations brutales de son organisation au moment où celui-ci est privatisé. Notre approche anthropologique permet d’approfondir l’analyse des (in)satisfactions et des perplexités exprimées librement par les différents acteurs que nous avons interrogés. L’enquête de terrain montre à la fois l’ampleur des transformations survenues et l’écart existant entre les anticipations initiales des acteurs locaux et les réalités observables un peu plus tard, même si les résultats obtenus témoignent de la réussite économique de cette privatisation. Les nouveaux dirigeants de notre hôpital privatisé se sont efforcés d’introduire de nouvelles formes de management, de nouvelles relations inter-organisationnelles tout en évitant autant que possible de trop dévier des valeurs traditionnelles demeurant partagées au sein de l’environnement social de l’hôpital. Ce souci différencie de la plupart des hôpitaux privés qui, faute d’avoir obtenu l’approbation des communautés locales, à se développer commercialement. La thèse apporte ainsi la contribution dans le champ du management. Elle révèle que la continuité culturelle survit aux transformations du système de propriété, créant obligation aux nouvelles directions post privatisation d’en tenir compte. Certes, au cours de la modernisation et de l’évolution sociale, des réformes sont inévitables. Cependant, les repères culturels antérieurs continuent de fournir aux acteurs un cadre d’interprétation leur permettant de s’orienter dans le contexte en transition. La thèse décrit ces logiques enracinées dans la culture chinoise dont la présence pérenne continue d’influencer les fonctionnements des autres entreprises et industries. Nous espérons que la lecture de notre travail pourra aider les gestionnaires et collaborateurs étrangers à mieux comprendre certains comportements inattendus de leurs partenaires chinois.

  • Titre traduit

    Organizational rupture and cultural continuity : a case study - the privatization of a public hospital in the central area of China


  • Résumé

    This thesis expounds, through an analysis of the practitioners’ reactions when privatization drastically transformed their hospital in Central China, the contribution of taking into consideration local cultural factors in the period of organizational reforms. Adopting anthropological approaches, the author interviewed the participants of the reforms and analyzed their various feelings such as disinclination, satisfaction and perplexity. The author also conducted field surveys demonstrating that while the reforms’ observable reality fell short of the expectation of the participants; its outcome was far-reaching and financially successful. The new leadership of the privatized hospital introduced new forms of management and new inter-organizational relationships, meanwhile, considered local cultural factors and strove very hard to avoid departing from traditional values shared within the environment of Chinese hospitals. It is just because of this consideration that the hospital did better than many other private hospitals whose commercial operations failed to obtain the approval of local communities.This thesis is thus expected to make a contribution to the field of the management science. It reveals that the changes in property systems inevitably involve cultural continuity, and this involvement must be taken into account by the new management personnel in post-privatization. During the great change of society, reforms certainly are inevitable. Cultural references, however, continue to provide a framework of interpretation to the actors of reforms, allowing them to orientate themselves in the context of transition.Furthermore, the author discusses some logics rooted in Chinese traditional culture which continues to influence the operations of many companies and institutions. It is hoped that this thesis could help foreign managers and employees to better understand some unfamiliar behavior of their Chinese counterparts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.