Formation du livre de Ruth : pamphlet libertin au dessein caché ?

par Jacques Amselem

Thèse de doctorat en Langues et litteratures etrangeres

Sous la direction de Maria Gorea.

Soutenue le 04-09-2015

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Etudes juives et hébraïques (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hedwige Rouillard.

Le jury était composé de Renée Koch Piettre, Françoise Saquer-Sabin, Christophe Lemardelé.


  • Résumé

    Le livre de Ruth conte un récit qu’il situe dès son premier verset à l’époque des Juges. Sa place dans le canon biblique hébraïque, qui le positionne dans le sous-groupe des Écrits (Ketuvim), ainsi que certains traits de la langue utilisée, ont pu faire penser à une rédaction postexilique tardive. L’objectif de ce travail de recherche est d’étudier la formation et l’évolution du rouleau de Ruth et ainsi, ses messages à caractère politique et les mœurs qu’il a su décrire. Le modèle qui se dégage de cette étude montre une formation et une évolution complexes, en plusieurs strates de rédactions, et avec plusieurs auteurs. Par sa taille assez courte, le livre de Ruth permet de faire cette analyse dans des conditions de laboratoire. On peut y observer des styles de langue distants entre eux de plusieurs siècles, avec des tournures caractéristiques d’une langue paléo-hébraïque jouxtant des expressions influencées par l’araméen, des incohérences logiques dans le texte, et enfin des réminiscences d’un culte polythéiste. De cette façon, ce travail nous fait faire un voyage à travers le temps qui débute par une histoire populaire, celle d’une moabite en terre de Judée, datant vraisemblablement du début de la royauté vers l’an -1000 avant notre ère. Ce voyage fait ensuite une halte vers les septième ou sixième siècles avec une première mise par écrit. Il se conclut finalement au cinquième ou quatrième siècle, après le retour de l’exil de Babylone, période où la version du livre de Ruth que nous possédons actuellement avec le texte massorétique est probablement rédigée.

  • Titre traduit

    Development of the Book of Ruth : a libertine pamphlet with a hidden agenda?


  • Résumé

    According to the initial verse of the Book of Ruth, the story takes place during the period of the Judges. However, its place in the Hebrew Bible canon, where it is revealed in Writings (Ketuvim), as well as linguistic aspects of the text, has led scholars to believe that the book was composed during a late post-exilic period. The purpose of this study is to learn the development of the Book of Ruth and in particular, the political messages and customs of that precise period. Thanks to the conciseness of the story, an analysis in a laboratory-like environment is possible. The model that results from this study displays a very complex textual construction of several layers of writings and multiple authors. In turn, it enables one to observe various language styles scattered over a period of several centuries. Some of the language expressions are characteristic of Paleo-Hebrew and some are influenced by Talmudic Aramaic. There also appear to be logical inconsistencies within the narrative and reminders of a polytheistic cult. This research takes us on a journey through time that begins as a folktale of a Moabite woman in the land of Judea, probably from the turn of Royalty around the year 1000 BC. The journey halts unexpectedly during the seventh or sixth century BC, as its first writings appear during this period. It finally concludes during the fifth or fourth century BC, with the return to Zion from exile in Babylon, a period in which the Masoretic version of the Book of Ruth was likely written.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.