Les Vies de Mahomet (XVII-XIXe siècle) : entre Histoire et fiction.

par Radia Attia-Gherbi

Thèse de doctorat en Litterature française

Sous la direction de Marc Escola.

Soutenue le 12-05-2015

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Littérature, Histoires, Esthétique (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrick Wald Lasowski.

Le jury était composé de Marc Escola, Tiphaine Samoyault, Jacqueline Chabbi.

Les rapporteurs étaient John Victor Tolan.


  • Résumé

    Tout au long de l’histoire de la littérature française et anglaise, la figure de Mahomet a fait l’objet de plusieurs Vies. Dès le Moyen Âge, l’intérêt se concentre autour de la représentation légendaire de ce personnage. Au XVIIe siècle, Humphrey Prideaux publie en anglais une Vie de Mahomet dans un contexte où le thème des « trois imposteurs » était fort prégnant. Plus tard Boulainvilliers suivi de Lamartine rédigeront eux aussi une biographie du prophète de l’Islam. Ces trois principales Vies seront au cœur de notre corpus. S’il existe de nombreuses études sur la représentation légendaire de Mahomet durant la période médiévale, il n’existe encore aucune étude d’ensemble sur la tradition intertextuelle dans laquelle s’inscrivent l’ensemble des Vies de Mahomet publiées en Europe entre le XVIIe et le XIXe siècle. Cette thèse propose de combler cette lacune en mettant en lumière les principales mutations subies par la biographie de Mahomet dans certaines versions occidentales entre le Moyen Âge et le XIXe siècle.La première partie débute par une réflexion sur le genre des Vies et présente celle du prophète de l’Islam qui fait office de texte de référence dans le monde arabo-musulman : la Sîra. Elle souligne, par ailleurs, la singularité de la tradition intertextuelle dans laquelle s’inscrivent la plupart des Vies de Mahomet rédigées en Occident. Une attention particulière est accordée aux motivations de leurs auteurs liées le plus souvent aux contextes historiques et littéraires. La seconde partie décrit les procédés littéraires utilisés par nos auteurs ayant eu pour effet de discréditer la mission prophétique du prophète. Recours à des traductions erronées du Coran, inventions, déformations de certains récits, aucun moyen n’a été épargné en vue de souligner le caractère fallacieux de sa prophétie. La troisième partie confronte la figure de Mahomet à celle de Jésus et de Moïse. Pour faire valoir que le Coran n’a pu être rédigé par nul autre que le prophète de l’Islam. Nos auteurs ont pris soin de comparer certains pans de la vie de ces trois hommes en mettant en valeur ce qui les distingua. Au terme de notre étude nous avons tenté de montrer que l’ensemble des Vies de Mahomet rédigées en Europe s’inscrivent dans une tradition intertextuelle qui puise ses origines dans les écrits latins datant de la période médiévale. Cette thèse voudrait contribuer à une histoire des modes de pensée et de transmission des textes.

  • Titre traduit

    The lives of Mahomet (17th-19th century) : between history and legend


  • Résumé

    Throughout the history of French and English literature, the figure of Mahomet has been the object of several Lives. From the Middle Ages onwards, interest is centered on the representation of Mahomet as a legendary figure. In the 17th century, Humphrey Prideaux published a Live in a context where the theme of the “three impostors” was predominant. Later, Boulainvilliers and then Lamartine would draft a biography of the prophet of Islam. If there are numerous studies on the legendary representation of Mahomet during medieval period, there is still no general study on the intertextual tradition which joins all the Lives all the Lives of Mahomet published in Europe between the 17th and the 19th century. This thesis suggests this gap by bringing to light the main transformations undergone by the biography of Mahomet in certain western versions between the Middle Ages and the 19th century. The first part begins with a reflection on the genre of the Lives and presents the Live of prophet of Islam that acts as reference text in the Arab-Muslim world: Sîra. It underlines, besides, the particularity of the intertextual tradition which joins most of the Lives of Mahomet written in West. A particular attention is granted to the motivations of their authors bound mostly to the historic and literary contexts.The second part describes the literary processes used by our authors having had the effect of compromising the prophetic mission of the prophet. Resort to erroneous translations of the Koran, the inventions, the deformations of some accounts, no means was saved to underline the deceptive aspect of his prophecy.The third part confronts the figure of Mahomet to the one of Jesus and Moses. To point out that the Koran was not able to be written by none other that the prophet of the Islam. Our authors took care of comparing some episodes of the life of these three men by emphasizing what distinguished them. In the term of our study, we tried to show that all the Lives of Mahomet drafted in Europe join in an intertextual tradition which draws its origins from the Latin texts dating medieval period. This thesis would want to contribute to a history of the ways of thinking and transmission of texts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.