Postures et dérobades : écritures du corps en mouvement dans les œuvres d'Henri Michaux et de Samuel Beckett

par Valérie Alias

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Évelyne Grossman et de Pierre Vilar.


  • Résumé

    Les oeuvres de Michaux et de Beckett se rejoignent dans leur méfiance à l'endroit du langage et des moyens de représentation. A cet égard, la représentation du corps est soumise à une critique radicale : il s'agit de pousser jusqu'à leur ratage les traditions langagières, rhétoriques, théâtrales, picturales qui prétendent donner une forme au corps. Ces stratégies de sabotage ont pour enjeu une réflexion sur le corps et le sujet : aux figures du corps-forme correspond une certaine conception du sujet que les oeuvres agressent, au nom d'une expérience du corps qui l'éprouve au contraire comme force, aussi instable et indéterminé que le sujet qu'il suppose. La critique, dans les deux oeuvres, exhibe donc à la fois les échecs des traditions figuratives, et les diverses tentatives pour représenter autrement cette matière en mouvement. Cet effort positif, expérimental, implique une attention extrême aux surfaces du corps et du geste : avant d'interpréter, de rapporter à une profondeur ces surfaces du corps, les oeuvres s'appliquent à scruter, inventorier, épuiser ses mouvements concrets, à noter ses expériences et ses états. D'où cette proximité entre les corps représentés dans les oeuvres de Michaux et de Beckett : on y détaille les blessures, les maladies, les chutes, comme autant d'événements où le corps apparaît dans son mouvement, c'est-à-dire dans ses capacités de métamorphose et de résistance. La thèse s'attache à suivre ce scrupule descriptif : quelles postures, quelles démarches, quels élans, quels tremblements, quelles lignes '? Ce faisant, elle propose de rapprocher ces écritures des façons dont la danse contemporaine pense, pratique et chorégraphie le corps en mouvement.

  • Titre traduit

    Standing and sidestepping : writing bodies in motion in the works of Henri Michaux and Samuel Beckett


  • Résumé

    The works of Michaux and Beckett share a common distrust of language and of the various means of representation. For this reason, both display a radical critique of the ways in which bodies are represented : in these works, the linguistic, rhetorical, theatrical and pictorial traditions that daim to shape bodies are pushed to their breaking point. These strategies of subversion amount to a questioning of the ideas of « body » and « subject » : the various figures of the body-as-form are underpinned by a certain understanding of the subject which both works attack, and to which they oppose an experience of the body as force, as something equally unstable and indeterminate as the subject it presupposes. Hence, the critique that permeates both works exposes the failures of the various figurative traditions, and brings to light the various attempts at representing this matter-in-motion differently. This positive- and experimental endeavour requires that one pay close attention to the surface of bodies and gestures : these works scrutinize and record the concrete movements of bodies, take note of their experiences and the states they find themselves in. As a result, the bodies represented in the works of Michaux and Beckett have something in common: their wounds, their ailments and their fans become events in which bodies are shown in motion, in which their ability to change and resist are brought to the fore. The present study aims to share in this care to describe. In doing so, connections are drawn up between these works and the ways in which contemporary dance thinks, experiences and orchestrates bodies in motion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (396 p.)
  • Annexes : 211 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.