Les vaccins, les médias et la population : une sociologie de la communication et des représentations des risques

par Jeremy Ward

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Gérald Bronner.

Soutenue en 2015

à Paris 7 .


  • Résumé

    En 2009, l'identification d'un virus grippal de type A(H1N1) pousse l'Etat français à organiser une campagne de vaccination nationale. La sécurité des vaccins utilisés contre cette grippe donnera lieu à une vive controverse médiatique, qui a la particularité de mettre en cause les représentations et comportements de la population. A partir d'entretiens, d'une analyse des contenus médiatiques et d'une revue des enquêtes portant sur les comportements de vaccination relatifs à cette grippe, cette thèse s'attache à comprendre comment le sujet de la sécurité des vaccins s'est imposé à l'actualité. La thèse articulera des apports de la sociologie des problèmes publics et de la sociologie des représentations. En plus d'étudier les interactions entre les acteurs habituels de la mise sur agenda public que sont les autorités sanitaires, les acteurs relevant des mouvements sociaux et les journalistes, on verra que les stratégies de publicisation de ces acteurs se sont fondées sur des représentations ambivalentes de la population. Tout particulièrement, les sondages et d'autres dispositifs d'interrogation d'une partie de la population ont joué un rôle décisif dans l'appréhension de ce sujet par ces différents acteurs. A travers ces dispositifs, la population deviendra un véritable acteur de ce mécanisme.

  • Titre traduit

    Vaccines, the media and the population : a sociology of representation of risk and risk communication


  • Résumé

    The identification of a A(H1N1) type of flu virus in 2009 prompted the French State to organize a national immunization campaign which generated several controversies. Discussion of the subject on pandemic vaccines' safety is distinctive because of its focus on the behavior and beliefs of "the French". Through interviews, media content analysis and a review of surveys on pandemic vaccination behavior, this dissertation sets out to understand how the subject of pandemic vaccines' safety emerged in the news. Ln addition to the study of interactions between the usual actors involved in public agenda-setting (public health authorities, social movement actors and journalists), this dissertation will show that the population played a central role in this process. This role is evident in the ambivalent representations of the population at the heart of these actor's communication strategies. They drew upon these representations when justifying their position on the subject. But, more importantly, opinion polis and other devices used to interrogate parts of the population played a crucial role in the valorization of this subject by these different actors. These devices turned the population into a full-blown actor in this agenda-setting mechanism. Consequently, the explanatory framework of this thesis will articulate perspectives originated in the sociology of public problems with those of the sociology of representations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (772 p.)
  • Annexes : 485 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 035
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.