Ressources gemmifères et développement des territoires : la filière des pierres de couleur du Minas Gerais au Brésil

par Aurélien Reys

Thèse de doctorat en Géographie du développement

Sous la direction de Laurent Faret.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'étudier la relation qui existe "entre l'abondance de richesses naturelles et le niveau de développement économique des populations d'un territoire en prenant pour exemple les ressources en pierres de couleur et l'État brésilien du Minas Gerais. Cet espace, qui constitue l'une des plus grandes réserves de pierres gemmes du monde, ne semblerait pas à priori tirer pleinement profit de ses ressources car les lieux au sein desquels se déroulent les opérations minières sont pour la plupart caractérisés par des indices socio-économiques situés en-deçà des moyennes nationales. La plupart des acteurs locaux impliqués dans l'exploitation de ces minerais précieux doivent de plus faire face à d'importantes difficultés ; qui se sont accentuées au cours des vingt dernières années. La principale cause de ce ralentissement de la production n'est toutefois pas, comme il est souvent avancé, la subordination à des puissances étrangères ou l'intensification de la lutte des autorités publiques contre les activités minières illégales. En réalité, le déclin des activités étudiées qui est observé a pour origine la récente amélioration des conditions de vie des populations locales, devenues moins enclines que par le passé à faire le choix d'activités dangereuses, usantes physiquement et mal rémunérées. Au regard de ce constat, cette thèse défend ainsi l'idée selon laquelle la spécialisation de certains territoires dans l'extraction minière ne serait pas toujours une cause mais plutôt un reflet de la pauvreté.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the relationship between the abundance of natural wealth and the level of economic development of local population, as exemplified by colored gemstone resources and the Brazilian State of Minas Gerais. This space, which constitutes one of the greatest reserves of gemstones in the world, does not appear to profit fully from its resources because the areas in which mining operations take place are mainly characterizes by socio-economical indexes below the national average. Most local actors involved in the exploitation of these precious minerais must besides face significant difficulties, which have increased over the fast twenty years. The main reason for this decrease in production is however not, as it is often suggested, the subordination to foreign powers, nor the intensification of public authorities' battle against illegal mining activities. The decline of activities observed actually has its origin in the recent improvement of living conditions amongst local populations, which have therefore less inclined to choose physically tiring and badly paid dangerous activities than they were in the past. On the basis of this assessment, this thesis defends the idea according to which the specialization on certains territories in the field of mining extration is not a cause, but rather a consequence of poverty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(403 p.)
  • Annexes : 283 réf. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.