Philosophie et cellules souches : Le futur antérieur au coeur de la médecine régénératrice

par Benoît Elichabe

Thèse de doctorat en Epistémologie Histoire Sc. techn. Savoirs scientifiques

Sous la direction de Alain Leplège et de Claude Debru.


  • Résumé

    Après avoir rappelé que, depuis l'Antiquité, le phénomène de régénération avait été remarquablement observé, nous montrons que c'est grâce au double paradigme scientifique mis en place par la théorie cellulaire et la théorie de l'Évolution que les cellules souches ont pu être découvertes. Nous proposons une reconstruction historique en quatre étapes successives de l'évolution de la conception ontologique de la cellule souche qui aboutit au constat d'une pluridisciplinarité sans doute source de dissensions ou, à tout le moins, d'une hétérogénéité de points de vue concernant cet objet biologique. Nous dépassons ce débat en montrant que les cellules souches appartiennent à un système homonyme dont nous définissons la composition ainsi que les fonctions dans l'organisme ; nous prouvons qu'il facilite aussi l'individuation biologique en expliquant qu'il intègre cette fonction à tous les niveaux de son organisation. Nous concluons en expliquant qu'il est difficile de bien appréhender les cellules souches sans subordonner leurs capacités adaptatives à la théorie de l'Évolution, et nous proposons l'usage du futur antérieur comme outil conceptuel permettant de penser la médecine régénératrice.

  • Titre traduit

    Philosophy and stem cells : The future perfect tense at the very heart of regenerative medicine


  • Résumé

    We first remind that, since Antiquity, the phenomenon of regeneration was observed with a remarkable intuition, and we then show that it is thanks to the scientific paradigm set by the cellular theory and the theory of Evolution that it was possible to discover stem cells. We propose a history in four steps of the ontological concept development of stem cells that allows us to hypothesize that interdisciplinarity in stem cell research might have been a source of dissensions or, at least, of the different opinions we are currently observing amongst scientists regarding these biological entities. We propose to overcome these controversies by considering stem cells as part of a biological and functional "stem system" that we define both in terms of composition and of functions in the organism. We show that this system facilitates biological individuation at ail levels of its organisation. We then conclude saying that it is difficult to have a comprehensive understanding of stem cells without subordinating its adaptive capacities to the theory of Evolution, and we propose to use the future perfect tense as a conceptual tool to think about regenerative medicine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • Annexes : 769 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.