Bouleversements de l'experience et début de psychose : psychanalyse, phénoménologie, neurocognition

par Sarah Troubé

Thèse de doctorat en [Recherche en] psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Bernard Pachoud.


  • Résumé

    Les phénomènes initiaux des psychoses sont bien souvent marqués par des bouleversements de l'expérience du monde, du corps et de soi : sentiments de déréalisation, de dépersonnalisation, d'étrangeté, ou encore de signification personnelle. Ce travail propose d'interroger du point de vue de l'expérience subjective la clinique de ces moments d'émergence psychotique, au seuil du délire. La question de leurs traits spécifiques, et de ce qu'ils amènent à saisir du déploiement d'une psychose, est révélatrice des évolutions et enjeux actuels du champ de la psychiatrie : ces phénomènes initiaux sous-tendent la visée d'une identification dimensionnelle et précoce des troubles psychotiques, mais également l'essor de modèles neurocognitifs de la formation du délire. Un regard pluridisciplinaire sur ces expériences inaugurales des psychoses permet de discuter ces recherches, et d'interroger leur épistémologie, à partir des lectures cliniques que peuvent en proposer la psychanalyse et la phénoménologie. C'est en envisageant les conditions subjectives de la constitution de l'expérience et ce qui fait tenir, pour un sujet, le champ d'une réalité représentable que peuvent être proposées des descriptions différentielles de ces bouleversements du vécu. Ces derniers apportent à la clinique des psychoses un point de vue qui amène à penser à la fois la spécificité de la rupture avec la réalité qui s'y produit, et la dynamique, bien souvent insaisissable et informulable, de ces moments dans lesquels surgit ce point de rupture et émerge le délire.


  • Résumé

    In psychosis, initial phenomena quite often involve disruptions in the experience of the world, the body and the self: feelings of derealization, depersonalization, strangeness or personal meaning. In this work, we focus on the clinic of these moments of psychotic emergence, at the threshold of delusion; and we address them from the perspective of subjective experience. The question of their specific features, and of what they indicate concerning the unfolding of psychosis, is highly informative with respect to the evolutions and current issues of interest in the field of psychiatry: they constitute the data for both the attempts at early dimensional identification of psychotic disorders, and the rising neurocognitive models of the constitution of delusion. A multi-disciplinary apprehension of these inaugural psychotic experiences allows for a discussion of these researches and their epistemology, on the basis of the clinical elaboration offered by both psychoanalysis and phenomenology. Differential descriptions of such disruptions of lived experience can be formulated on the basis of an analysis of the subjective conditions of the constitution of experience and of what maintains, for the subject, the field of a representable reality. The perspective on the clinic of psychosis offered by these disruptions sheds light both on the specific character of the break with reality which takes place therein, and on the specific dynamics often impossible to grasp or formulate — of these pivotal moments when delusion emerges at the point of breakdown.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 f.)
  • Annexes : 185 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.