Neuromodulation in the Olfactory Bulb

par Richard Smith

Thèse de doctorat en Cerveau, Cognition, Comportement

Sous la direction de Ricardo Araneda et de Alain Marty.

Soutenue le 08-07-2015

à Paris 6 en cotutelle avec l'University of Maryland , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de physiologie cérébrale (laboratoire) .

Le jury était composé de Mark Stopfer, Hey-Kyoung Lee, Matthew Roesch, Daniel Butts, Pierre Vincent.

  • Titre traduit

    Neuromodulation dans le bulbe olfactif


  • Résumé

    La neuromodulation de circuits olfactifs par l'acétylcholine (ACh) joue un rôle important dans la discrimination et l'apprentissage d’odeur. Le traitement précoce des signaux chimiosensoriels se produit dans deux régions fonctionnellement et anatomiquement distinctes, les principaux et accessoires bulbes olfactifs (MOB et AOB), qui reçoivent entrée cholinergique significative du cerveau antérieur basal. Ici, nous explorons la régulation des circuits de l’AOB et la MOB par ACh, et comment cette modulation influence le comportement à médiation olfactifs. De manière surprenante, malgré la présence d'un circuit conservé, l'activation des récepteurs muscariniques de l'ACh révèle des différences marquées dans la modulation cholinergique des neurones de sortie: l’excitation de l’AOB et l'inhibition de la MOB. Les cellules granulaires (GCs), le neurone intrinsèque le plus abondant dans l'OB, présentaient également une réponse muscarinique complexe. Alors que les GCs de l’AOB ont été excitées, les GCs de la MOB présentaient une action muscarinique double, une hyperpolarisation et une augmentation de l'excitabilité non couvert par la dépolarisation cellulaire. Par ailleurs, l’ACh a eu un effet différent sur la relation d'entrée / sortie des MCs dans l’AOB et la MOB, montrant un effet net sur le gain en les MCs de la MOB, mais pas dans l'AOB. Fait intéressant, malgré les différences frappantes dans les actions neuromodulateurs sur les neurones de sortie, l'inhibition de la libération d'ACh chemogenetic produit des perturbations similaires dans les comportements olfactifs médiés par ces deux régions. La diminution de l’ACh dans l'OB a perturbé la discrimination naturelle des odeurs liées moléculairement et l'enquête naturelle des odeurs associées à des comportements sociaux. Ainsi, la neuromodulation distincte par l’ACh dans ces circuits pourrait déclencher des solutions différentes générales pour le traitement des odeurs et les médiateurs chimiques, ainsi que les comportements olfactifs diverses qu'ils déclenchent.


  • Résumé

    Neuromodulation of olfactory circuits by acetylcholine (ACh) plays an important role in odor discrimination and learning. Early processing of chemosensory signals occurs in two functionally and anatomically distinct regions, the main and accessory olfactory bulbs (MOB and AOB), which receive significant cholinergic input from the basal forebrain. Here we explore the regulation of AOB and MOB circuits by ACh, and how this modulation influences olfactory mediated behaviors. Surprisingly, despite the presence of a conserved circuit, activation of muscarinic ACh receptors revealed marked differences in cholinergic modulation of output neurons: excitation in the AOB and inhibition in the MOB. Granule cells (GCs), the most abundant intrinsic neuron in the OB, also exhibited a complex muscarinic response. While GCs in the AOB were excited, MOB GCs exhibited a dual muscarinic action, a hyperpolarization and an increase in excitability uncovered by cell depolarization. Furthermore, ACh had a different effect on the input/output relationship of MCs in the AOB and MOB, showing a net effect on gain in MCs of the MOB, but not in the AOB. Interestingly, despite the striking differences in neuromodulatory actions on output neurons, chemogenetic inhibition of ACh release produced similar perturbations in olfactory behaviors mediated by these two regions. Decreasing ACh in the OB disrupted the natural discrimination of molecularly related odors and the natural investigation of odors associated with social behaviors. Thus, the distinct neuromodulation by ACh in these circuits could underlie different solutions to the processing of general odors and semiochemicals, and the diverse olfactory behaviors they trigger.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.