La place de la spiritualité dans la prise en charge des maladies mentales et des addictions

par Olfa Mandhouj

Thèse de doctorat en Médecine - Psychiatrie

Sous la direction de Henri-Jean Aubin.

Soutenue le 23-01-2015

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec Hôpital Paul Brousse (laboratoire) .

Le jury était composé de Philippe Huguelet, Lucia Romo, Michel Reynaud, Bruno Falissard, Jean-Paul Willaime, Charles-Siegfried Peretti, Roland Dardennes.


  • Résumé

    Cette thèse est le fruit d'un questionnement sur le rôle de la religiosité et de la spiritualité dans les maladies mentales et les addictions. Elle vise à explorer la dimension spirituelle et religieuse dans le contexte français, laïque, multiculturel et multi-religieux. Après une étude de validation de l'échelle WHOQOL-SRBP (World Health Organization Quality Of Life - Spirituality, Religiousness and Personal Beliefs) en langue française, quatre études ont été menées dans différentes populations: une population de référence, une population de suicidants, une population de détenues et une population d'alcooliques anonymes. Les résultats ont montré que la spiritualité est une ressource importante pour faire face aux difficultés de la vie, pour donner de l'espoir et de l'optimisme et pour donner un sens à la vie. Le manque du sens à la vie était le principal facteur de récurrence suicidaire, de récidive carcérale et de consommation d'alcool et de drogues. L'ensemble de ces travaux participe à une meilleure connaissance du lien entre la spiritualité et la psychiatrie ainsi que les addictions, particulièrement difficile à aborder en France compte tenu des réserves de nombreux praticiens par rapport à ce champ.

  • Titre traduit

    Spirituality in the treatment of mental diseases and addictions


  • Résumé

    The association between spirituality and health is an emerging area of research, relatively little explored in Europe. Spirituality and religiousness are associated with lower rates of physical, mental and substance use disorders and with how patients cope with illness. We tried to assess spirituality in the secular French culture, where the prevalence of agnosticism and atheism are high.After the validation of the French-language version of the WHOQOL- SRPB (World Health Organization Quality Of Life - Spirituality, Religiousness and Personal Beliefs) instrument, four studies were carried out in different populations: a general population, suicide attempters, detainees and alcoholics anonymous.We found that spirituality is an important resource of coping to face to many difficulties, to give hope and optimism and a meaning of life. The lack of meaning of life was the predictor factor of suicide risk, future suicide attempt, future offences and consumption of alcohol and illicit drugs.These studies clarified the link between spirituality and mental diseases and addictions and highlighted the need to considerate spirituality in the treatment of patients in severe conditions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?