Role of stress pattern in production and processing of compound words and phrases in Mandarin Chinese

par Weilin Shen

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Frédéric Isel.

Soutenue le 28-09-2015

à Paris 5 , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt) , en partenariat avec Vision Action Cognition / VAC (laboratoire) .

Le président du jury était Anne Lacheret-Dujour.

Le jury était composé de Frédéric Isel, Anne Lacheret-Dujour, Mireille Besson, Fanny Meunier, Cécile Fougeron, Claire Saillard.

Les rapporteurs étaient Mireille Besson, Fanny Meunier.

  • Titre traduit

    Le rôle de l'accent prosodique lors du traitement auditif de mots composés et de syntagmes du chinois mandarin


  • Résumé

    La présente thèse étudie le rôle de l'accent prosodique (accent de mot vs. accent de syntagme) lors du traitement auditif de paires minimales ambigües (mots composés vs. syntagmes) du chinois mandarin. Deux types de paires minimales ont été utilisés: 1) Mots composés avec un ton neutre (ex: dong3xi0 « chose ») vs. Syntagme avec un ton plein (ex: dong3xi1 « est et ouest ») qui se distinguent par la réalisation du ton sur la syllabe finale ; 2) Mots composés Verbe-Nom (VN) (ex: 'chaofan « riz frit ») vs. Syntagmes Verbe-Objet (VO) (ex: chao'fan « frire du riz ») se distinguant par la position de l'accent prosodique. Nos données comportementales et neurophysiologiques démontrent que : 1) la syllabe finale est plus longue et l'étendue de la F0 est plus large dans les VO que dans les VN, 2) la prosodie assiste le système de traitement pour anticiper la structure morphologique des séquences ambigües, et 3) un traitement hiérarchique « de droite-à-gauche » des informations prosodiques en complément d'un traitement séquentiel « de gauche-à-droite » prend place en chinois mandarin. Prises dans leur ensemble, nos données précisent la description fonctionnelle et structurale du modèle Prosody-Assisted-Processing (PAP) pour le chinois mandarin.


  • Résumé

    The present thesis investigates the role of prosodic stress (i.e. lexical versus phrasal stress) on the auditory processing of Mandarin Chinese ambiguous compound /phrase minimal pairs. Two types of compound/phrase minimal pairs were used: 1) Compound word with a neutral tone (e.g. dong3xi0 "thing") vs. phrase with a full tone (e.g. dong3xi1 "east and west") distinguished by the final syllable tone realization; 2) Verb-Noun (VN) compound word (e.g. 'chaofan "fried rice") and Verb-Object (VO) phrase (e.g. chao'fan "fry the rice") distinguished by the position of the prosodic stress. Combined behavioral and neurophysiological data demonstrate that 1) the final syllable was more lengthened and the F0 range was larger in VO than in VN, 2) prosodic structure does assist the processing system in anticipating morphological structure, and 3) a right-to-left hierarchical processing of prosodic information in addition to a sequential left-to-right one is involved during the processing of ambiguous spoken sequences in Mandarin Chinese. Taken together, our findings allowed us to precise the functional and structural description of the Prosody-Assisted-Processing (PAP) model for Mandarin Chinese.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.