Vers un nouvel humanisme musical : Perception et représentation de l’oeuvre musicale électroacoustique d’Elie-Paul Cohen. Un langage musical universel est-il possible aujourd’hui ?

par David Boisbourdin

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Danielle Cohen-Levinas.

Soutenue le 27-11-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Pascal Nouvel.

Le jury était composé de Jacques Demongeot, Jean-Marc Chouvel.


  • Résumé

    Elie-Paul Cohen est un médecin et un compositeur encore inconnu du grand public. Ses œuvres électroacoustiques sont construites autour d’un matériau sonore physiologique, issu de la captation des vibrations du corps humain. L’étude de ces pièces pose la question de la relation entre le corps et la musique, notion déjà abordée par les humanistes de la Renaissance. Il fait également partie d’un groupe de recherche médicale qui vient de mettre au point des modèles sonores de molécules d’ADN qu’il utilisera dans sa prochaine production musicale. Ces sons de provenance physiologique ont un impact énorme sur la perception que nous avons des sons mais également de la musique ; ceci nous a amené à nous interroger sur la notion même de musique, sur la perception que nous en avons. Une éventuelle universalité de la musique pourrait-elle reposer, depuis toujours, sur la modélisation sonores des vibrations corporelles ? Pour ce faire nos travaux ont abouti à une transversalité de disciplines telles que musique, musicologie, phénoménologie, neurosciences, physiques, recherche médicale de pointe ou biologie.

  • Titre traduit

    Towards a new musical humanism : perception and representation of electroacoustic musical work of Elie-Paul Cohen. Is a universal musical language possible today ?


  • Résumé

    Elie-Paul Cohen is a doctor and a composer who is relatively unknown by the general public. His electroacoustic works are built around a physiological sound material, resulting from the capturing of human body vibrations. The study of these works raises the question of the relationship between the body and music, a concept which was already being addressed by the Renaissance humanists. He is also part of a medical research group which has developed sound patterns of DNA molecules that he will use in his next musical production. These physiological sounds have a huge impact on our perception of sounds but also of music; this led us to question the very notion of music and the perception we have of it. Could a universal music based on the sound modeling body vibrations exist? This led our work to result in a cross-disciplinary approach including the fields of music, musicology, phenomenology, neuroscience, physics, medical research or advanced biology.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.