La terminologie spécialisée maritime en Syrie et au Liban, entre traduction et néologie

par Johnney Yacoub

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Gilles Siouffi.

Soutenue le 05-12-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Frédéric Lagrange.

Le jury était composé de Agnès Steuckardt, Jean-François Sablayrolles.


  • Résumé

    Notre projet de thèse consiste à étudier la terminologie maritime spécialisée dans deux pays du Moyen-Orient, la Syrie et le Liban. Il retrace l'histoire générale de la terminologie et son rôle dans les pays arabes en général, et en Syrie et au Liban en particulier. Ce travail montre que l'évolution des sciences maritimes a fait émerger beaucoup de nouveaux termes pour désigner les nouvelles réalités et découvertes. Mais les langues ne disposent pas de mêmes outils pour répondre aux défis scientifiques, et l'arabe se montre défaillant face à la prolifération de tous ces nouveaux termes. On discute des problèmes du terme scientifique arabe face à l'avancée des anglicismes dans les domaines scientifiques. La langue arabe crée des mots par des modes de créations lexicales conventionnels, alors que ses termes scientifiques sont majoritairement créés par calque ou traduction d'autres langues comme l'anglais ou le français. La recherche conduite en Syrie et au Liban a permis d'élaborer une comparaison sur l'enseignement des matières scientifiques, et de tirer des conclusions dans le but d'améliorer l'enseignement en Syrie. Dans ce travail, une centaine de fiches terminologiques de termes maritimes sont élaborées pour aider les traducteurs et les terminologues. Nous envisageons de partir de cette recherche pour préparer notre futur projet, un glossaire maritime trilingue (français, anglais, arabe) qui englobe les différents termes des activités maritimes.

  • Titre traduit

    Maritime specialist terminology in Syria and Lebanon between translation and neology


  • Résumé

    Our thesis project is to study maritime specialized terminology in two countries of the Middle East, Syria and Lebanon. It traces the general history of the language and its role in the Arab countries in general and in Syria and Lebanon in particular. This work shows that the evolution of marine sciences has given rise to many new words for the new realities and discoveries. But languages do not have the same tools to meet the scientific challenges, and Arabic shows failed facing the proliferation of all these new terms. It discusses the problems of the Arab scientific term deal with the advance of anglicisms in scientific fields. Arabic creates words by conventional modes of lexical creations, while its scientific terms are mostly created by layer or translation of other languages such as English or French. Research in Syria and Lebanon helped develop a comparison on the teaching of science subjects, and draw conclusions in order to improve education in Syria. In this work, a hundred of terminology records of maritime terms are designed to help translators and terminologists. We have the idea of taking ground on this research to prepare our future project, a trilingual maritime glossary (English, French, Arabic) that encompasses the different terms of maritime activities.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Faculté des Lettres. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.