Flores och Blanzeflor : L’amour courtois dans la Suède du XIVème siècle

par Virgile Reiter

Thèse de doctorat en Études nordiques

Sous la direction de Jean-Marie Maillefer.

Le président du jury était Hélène Tétrel.

Le jury était composé de Jean-Marie Maillefer, Catalina Gîrbea, Jürg Glauser.


  • Résumé

    Comme les œuvres qui le précèdent : Herr Ivan en 1302 et Hertig Fredrik av Normandi en 1308, Flores och Blanzeflor fut composé en vers par un clerc inconnu sur l’ordre de la reine Eufemia de Norvège sans doute à l’occasion du mariage de sa fille Ingeborg avec le duc suédois Erik. La présente thèse propose d’envisager la traduction de Flores och Blanzeflor comme un acte politique de la part d’Eufemia. En offrant ces traductions à sa fille et son futur gendre d’abord, mais aussi plus généralement à l’aristocratie suédoise ensuite, la reine va en effet pouvoir contourner les interdits sociaux liés à son rang et à son genre et faire entendre sa voix dans le conflit qui agite au début du XIVème siècle les aristocraties scandinaves, conflit dont son futur gendre est l’un des acteurs principaux. Le duc Erik et son frère Valdemar étaient en effet engagés depuis les premières années du XIVème siècle dans un conflit de succession avec leur frère Birger, roi de Suède. Les Couronnes de Norvège et de Danemark, par le truchement des alliances, se trouvèrent elles aussi engagées dans la dispute, faisant de ce conflit d’abord interne à l’aristocratie suédoise un conflit pan-scandinave. Si les thèmes de la relation du souverain avec l’aristocratie sont de fait très présents dans Flores och Blanzeflor, le roman ne s’y limite pas, mais aborde aussi des problématiques contemporaines pour l’aristocratie scandinave, notamment la question de la Croisade et de la lutte contre les païens. La présente thèse s’accompagne d’une traduction du texte en français moderne basée sur l’édition du manuscrit Cod. Holm. D 4 par Emil Olson.

  • Titre traduit

    Flores och Blanzeflor and courtly love in XIVth century Sweden


  • Résumé

    Flores och Blanzeflor is a 1312 Old Swedish version of the French roman Le Conte de Floire et Blanchefleur. The text is part of the Eufemiavisorna, a group of three continental romans translated into Old Swedish at the beginning of the XIVth century by an unknown cleric on the order of Queen Eufemia of Norway, possibly to celebrate her daughter’s marriage to Duke Erik of Sweden. The present thesis argues that those translations can be read as political acts from Queen Eufemia. The translations allowed her to project her voice in the political space while still conforming to the social norms of her time. Flores och Blanzeflor is as such closely related with the political turmoil that preoccupied the Scandinavian aristocracy at the beginning of the XIVth century, a turmoil centered around the conflict between Duke Erik and his brother Duke Valdemar on one side and their brother King Birger on the other. Flores och Blanzeflor with its insistence on good relations between the king and the aristocracy and its depiction of a peaceful crusade reflects the preoccupations of the Scandinavian aristocracy at the time. The roman’s focus on providing an example of positive conduct with the Blanzeflor character can also be interpreted as a desire from Eufemia to provide her daughter with models of conduct for her future marriage. The present thesis includes a translation of Flores och Blanzeflor into Modern French based on the 1956 edition of Cod. Holm. D4 by Emil Olson.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.