La figure de l’homme nouveau dans l’oeuvre de Frantz Fanon : La décolonisation de l’être au prisme de la social-thérapie textuelle

par Marjorie Jung

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Beïda Chikhi.

Soutenue le 14-12-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre international d'études francophones (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christiane Chaulet-Achour.

Le jury était composé de Beïda Chikhi, Alice Cherki, Priska Degras, Papa Samba Diop.


  • Résumé

    L’oeuvre de Frantz Fanon convoque un champ disciplinaire pluriel qui, dans une praxis du réel, ne cesse de redéfinir simultanément divers domaines du savoir. Au sein du triptyque poétique, psychiatrie, politique, la figure de l’homme nouveau assoit la possibilité d’un véritable chronotope de l’engagement à partir d’une expérience fondatrice de la guerre d’Algérie. Le projet insurrectionnel permet de redéfinir un nouveau chronotope ; il dessine les contours d’une géopoétique algérienne et pose les linéaments de l’entreprise de désaliénation. De la contribution clinique à l’élaboration du texte, la pensée de Fanon découvre les ressorts d’une véritable praxis de l’engagement. À l’aune d’un corpus francophone, de Kateb Yacine à Patrick Chamoiseau, la figure de l’homme nouveau effectue le passage d’une pratique clinique à une pratique poétique. Elle dévoile, au prisme d’une intertextualité inhérente à l’oeuvre, l’itinéraire de l’auteur.

  • Titre traduit

    The new man figure in Frantz Fanon's work : The decolonization of the being through the social textual therapy


  • Résumé

    The work of Frantz Fanon convenes the plurality of a disciplinary field which, enrolled in a reality praxis, does not cease to simultaneously redefine various knowledge domains (areas). Within the triptych poetic, psychiatry, politics, the new man figure establishes the possibility of a real commitment chronotope built out of the Algerian War a founding experience. The insurrectionary project allows to redefine a new chronotope; it draws the outlines of an Algerian geopoetic and sets the lineaments of the disalienation undertaking. From the clinical contribution to the elaboration of the text, the thought of Fanon uncovers the dynamic of a real commitment praxis. In the light of a francophone corpus, from Kateb Yacine to Patrick Chamoiseau, the new man figure institutes the transition of practices from clinical to poetic. It thereby reveals, through the prism of the work’s inherent intertextuality, the author’s itinerary.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.