Le Transportation Plan, aspects et représentations : une histoire des bombardements aériens alliés sur la France en 1944

par Jean-Charles Foucrier

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jean-Paul Bled.

Soutenue le 28-11-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Chassaigne.

Le jury était composé de Limore Yagil, Andrew Knapp, Jérôme de Lespinois.


  • Résumé

    Au printemps 1944, les bombardements aériens alliés sur la France atteignent leur intensité maximale depuis le début de la Seconde Guerre mondiale. Près de deux années après les grands tournants de l’année 1942, la situation militaire est à présent largement en faveur des Alliés. La défaite finale du Troisième Reich semble désormais inéluctable. La préparation d’Overlord, le retour en force à grande échelle sur le continent européen, se heurte à des difficultés stratégiques et techniques inédites. Un scientifique peu connu, Solly Zuckerman, brillant zoologiste mais aussi civil inconnu des cercles militaires, réussit à persuader le haut-commandement allié de l’intérêt de son plan aérien. Son Transportation Plan se propose de frapper décisivement le système ferroviaire français, de manière à bouleverser le flux de renforts ennemis vers la tête de pont alliée lors de l’exécution du débarquement. Audacieux par son innovation stratégique, risqué par la menace évidente pesant sur les civils français, le plan de Zuckerman se heurte immédiatement à la susceptibilité des grands chefs du bombardement stratégique, engagés dans une campagne aérienne presque « privée » sur l’Allemagne. La question des pertes civiles secoue brutalement les milieux politiques avec notamment Winston Churchill, et remonte in fine jusqu’à Franklin Roosevelt. Méconnu de l’historiographie, le Transportation Plan représente pourtant une histoire fascinante de la préparation du débarquement de Normandie.

  • Titre traduit

    The Transportation plan, facts and opinions : a survey of allied airial bombing of France in 1944


  • Résumé

    In spring 1944, Allied bombing of France was to reach its maximum intensity since the beginning of World War II. Nearly two years after the great turning points in 1942, the military situation was now largely in favour of the Allies. The final defeat of the Third Reich now appeared inevitable. The preparation of OVERLORD, the renewed application of large-scale power on the European continent, faced strategic challenges and required novel techniques. A little-known scientist, Solly Zuckerman, a brilliant zoologist but also a civilian unknown in military circles, persuaded the Allied high command of the validity of his air plan. This “Transportation Plan” proposed to strike decisively at the French railway system in order to disrupt the flow of enemy reinforcements to the Allied beachhead during the landings. Daring by strategic innovation, risky by the obvious threat to French civilians, Zuckerman's plan ran immediately into the hostile scrutiny of the great chiefs of strategic bombing, who were engaged in their almost "private" air campaign against Germany. The issue of civilian casualties brutally shook politicians including Winston Churchill, and ultimately went back to Franklin Roosevelt. Unknown in historiography, the “Transportation Plan” represents a fascinating history of the preparation of the Normandy landings.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.