La sémantique des quantificateurs vagues : étude contrastive allemand-français

par Cécile Delettres

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Martine Dalmas.

Soutenue le 07-12-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Centre de linguistique en Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Laurent Gautier.

Le jury était composé de Martine Dalmas, Dmitri Olegovitch Dobrovolski, Francis Corblin.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de décrire précisément le sémantisme des quantificateurs vagues du français quelques et plusieurs, et de l’allemand einig-, ein paar, etlich- et mehrer- afin d’en proposer une comparaison. Une analyse qualitative d’un corpus littéraire français nous a permis de dégager des critères de fonctionnement sémantique permettant de rapprocher et de différencier les deux quantificateurs entre eux. Ces critères de fonctionnement ont pu, pour la plupart, être appliqués ensuite aux quantificateurs de l’allemand, analysés à partir d’un corpus parallèle au corpus français. L’étude d’un second corpus allemand, journalistique, a permis de cerner des préférences d’emploi relatives à ce genre de discours. Tous ces quantificateurs vagues partagent un noyau dur de sens « petite quantité vague » et ce sont donc les sèmes et les traits potentiels secondaires qui permettent de connaître le profil sémantique propre de chacun, de comprendre leur fonctionnement et donc leurs préférences d’emploi. Dans une dernière partie nous rapprochons le fonctionnement des quantificateurs des deux langues, proposons des équivalences par contextes d’emploi et des améliorations de leur traitement lexicographique aussi bien monolingue que bilingue.

  • Titre traduit

    The semantic of the vague quantifiers : A German-French contrastive study


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to describe precisely the semantics of the French vague quantifiers quelques and plusieurs, and of the German einig-, ein paar, etlich- and mehrer- in order to propose a comparison. A qualitative analysis of a French literary corpus has allowed us to extricate semantic operating criteria allowing to differentiate the quantifiers from each other. These operating criteria had the possibility, for the most part, to be then applied to German quantifiers, analyzed from a similar corpus to the French one. The study of a second German corpus, journalistic, has allowed to hone on the preferences of use relative to that kind of speech. All these vague quantifiers share a core meaning of “small vague quantities” and therefore the semes and the secondary potential traits allow to know each’s own semantic profile, to understand their operation and thus their preferred use. In the last part we put together the functioning of both language’s quantifiers, offer equivalencies by context and improvements of their monolingual and bilingual lexicographic treatment.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.