Pour une archéologie du livre antique : Essai de bibliologie à l'épreuve du cas de l'Iliade

par Laure Brossin

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Alexandre Farnoux.

Soutenue le 21-11-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Eric Perrin-Saminadayar.

Le jury était composé de Hélène Brun-Siard, Jean-Yves Carrez-Maratray.


  • Résumé

    A l’heure où l’ « archéologie du livre » est une thématique prisée par les historiens et philologues médiévistes, ce travail de doctorat en archéologie grecque entend proposer une étude du livre antique à travers l’exemple de l’Iliade. Pour cela, il commence par interroger les différents regards successivement portés sur le livre en tant qu’objet de recherche, d’abord comme simple support, dont la matérialité est largement ignorée par les philologues au profit du seul message qu’il transmet, puis comme objet historique dont la matérialité est progressivement prise en compte par les collectionneurs, bibliophiles et enfin archéologues. Cette première partie, historiographique et épistémologique débouche sur une étude historique et sociale des conditions de la transmission et de la réception de l’Iliade dans le monde antique, qui permet de mettre en évidence la spécificité du manuscrit homérique dans la civilisation gréco-romaine et l’apport des sources testimoniales sur ce point. À la lumière de ces deux temps de réflexion complémentaires, l’analyse technique du livre antique, enfin, propose un bilan critique des connaissances actuelles sur la fabrication, l’utilisation et le rangement du livre de papyrus dans l’Antiquité gréco-romaine.

  • Titre traduit

    For an Archaeology of the Antique Book : An attempt to lead a bibliological study : the case of the Iliad


  • Résumé

    At a time where the “archaeology of the book” is a highly-valued theme among historians and medieval philologists, this PhD in Greek Archaeology intends to offer a study of the antique book through the example of the Iliad. To this end, we will start by interrogating the various perspectives successively used to consider the book as a research object, first as a simple medium, whose materiality is largely ignored by philologists in favour of the sole message it delivers, then as an object of history, whose materiality is gradually taken into account by collectors, bibliophiles and archaeologists. This first part, historiographic and epistemological, ends with a historic and social study of the conditions of the transmission and reception of the Iliad in the antique world, which helps us bring to light the specificity of the Homeric manuscript in the Graeco-Roman civilisation and the input of testimonial sources on that subject. In the light of these two complementary reflection points / times, the technical analysis of the antique book, lastly, offers a critical assessment of the current knowledge on fabrication, use and stocking of the papyrus book in the Graeco-Roman Antiquity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.