Expatriation et relation éducative : les enseignants français dans la mondialisation

par Sylvain Beck

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Didier Lapeyronnie.

Soutenue le 23-10-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec GEMASS (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Catherine Delcroix.

Le jury était composé de Dietmar Loch, Jean-Christophe Marcel, Catherine Wihtol de Wenden.


  • Résumé

    Cette thèse explore les aspects mondialisés de l'expatriation des enseignants français : leur situation migratoire et la relation éducative qui en découle. La comparaison entre Casablanca (Maroc) et Londres (Royaume-Uni) dans une perspective socio-historique fait émerger les caractères communs d'une population dispersée. Les circonstances de la recherche et les spécificités de la population cible montrent les rapports du chercheur à l'objet. Les statuts professionnels et institutionnels donnent une vue d'ensemble de la place des enseignants au sein de la population française hors de France. Les mémoires et les représentations de l'espace, individuelle et collective, font émerger la dimension subjective de la patrie. Ainsi la catégorie « expatriés » peut-elle être repensée en tant que situation migratoire et mobilité sociale. Raison substantielle du départ, le concept d'angoisse décompose les affirmations identitaires. La subjectivité des changements de place fait alors émerger trois profils : les internationaux, les expérimentateurs et les affinitaires. L'analyse comparée des pratiques à l'échelle locale, nationale et transnationale révèle la place des enseignants français dans le monde. Leurs pratiques langagières et leur fonction sociale au sein des contextes d'organisation sociale locaux interrogent leur intégration. Les réseaux de solidarité constitués au gré du parcours des enseignants révèlent une alternance d'expansion et de repli. Enfin, le caractère commun des enseignants se situe dans leur rôle de transmission : entre idéal républicain et histoire nationale, leur manière d'envisager la relation éducative dévoile des enjeux substantiels de l'éducation dans l'espace mondial.

  • Titre traduit

    Expatriation and educational relation : teachers from France in globalization


  • Résumé

    This thesis explores the global aspects of teachers' expatriation from France: their migratory situation and the educational relation that is involved. The comparison between Casablanca (Morocco) and London (UK) fall within a socio-historical approach that highlights common views about a spread of this population. The circumstances of the research and the specificities of the aimed population show the relations between the researcher with its object. The professional statuses give a general outlook about the social position of teachers within French population abroad. Memories and representationsof space stress the subjective dimension of the 'Home' to rethinking the category “expatriate” as well as a migratory situation and social mobility. The identities are toppled with the concept of anxiety, in putting into opposition with the affirmative identities and subjective notions like social position and change. Then are built three types of French people abroad : internationals, experimenters and affinitaries. A comparative analysis of practices at local, national and transnational scale reveals the symbolic dimension of teaching from France in globalization. The language practices and social function question their local integration. Networks of solidarity and friendship emphasize attitudes of openness or self-withdrawal. Finally, the common aspect of teachers is revealed by their act of transmission. Between republican ideal, and national history, their subjective way of practice highlight substantial issues of education within globalisation.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.