"Quand P" comme adverbial de localisation temporelle

par François Gourlet

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Francis Corblin.

Soutenue le 23-10-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Brenda Laca.

Le jury était composé de Francis Corblin, Laure Vieu, Svetlana Vogeleer, Hans Kamp.

Les rapporteurs étaient Brenda Laca, Laure Vieu.


  • Résumé

    Nous nous demandons dans ce travail de quelle manière "quand" modifie l'interprétation qui serait faite d'une séquence de propositions P. Q ou Q. P lorsqu'il préfixe P. Après avoir souligné les problèmes que cette question soulevé dans plusieurs études fondatrices en sémantique temporelle, nous apportons des arguments pour défendre la théorie, admise par plusieurs auteurs, selon laquelle "quand P" est un adverbial de localisation temporelle. Nous montrons que les propriétés discursives de P, souvent traitée dans la littérature comme une proposition présupposée, s'expliquent par cette seule contrainte : "quand" impose de traiter cette proposition comme la description d'un repère temporel utilisé dans l'interprétation de Q. Nous montrons en outre que la théorie selon laquelle "quand P" désigne un repère temporel permet de rendre compte des contraintes qui pèsent sur les relations chronologiques pouvant s'établir entre les événements eP et eQ des deux propositions. En particulier, nous avançons que l'inférence d'une relation de succession immédiate entre eP et eQ reflète l'une des relations qui peuvent s'établir entre le référent d'un adverbial de localisation et l'événement qu'il localise : le référent de l'adverbial sert de borne initiale à l'intervalle d'occurrence de l'événement. Enfin, nous étudions la manière dont la description d'éventualité et le marqueur temporel accueillis par P contribuent à la sémantique de l'adverbial "quand P". Nous précisons les propriétés quantificationnelles et temporelles conférées au référent de "quand P" par les différents temps du français et expliquons par ces propriétés les contraintes de cooccurrence qui pèsent sur l'emploi des temps dans P et Q.

  • Titre traduit

    "Quand P" as temporal locating adverbial


  • Résumé

    In this work, we adress the following question: how does "quand" change the interpretation that may be made of a sequence of clauses P. Q or Q. P when it prefixes P? After highlighting the problems that this matter raises in several pioneering studies in temporal semantics, we provide arguments to defend the theory E accepted by several authors E that quand P is a temporal locating adverbial. We show that the discourse properties of P, which is often treated in the literature as a presupposed proposition, is explained by the following single constraint: "quand" demands to treat this clause as the description of a time mark to be used in the interpretation of Q. We further show that the theory that "quand P" designates a time mark accounts for the constraints on the temporal relations that can be established between eP and eQ, the events of both clauses. In particular, we argue that the inference that eQ immediately follows eP reflects one of the relations that can be established between the referent of a temporal locating adverbial and the event it locates: the referent of the adverbial provides an initial bound to the interval of occurrence of the event. Finally, we study how the event description and the tense of P contribute to the semantics of the adverbial "quand P". We specify the quantificational and temporal properties imparted to the referent of quand P by the different tenses of French and explain these properties by co-occurrence constraints that impact the use of tenses in P and Q.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.