Les francos dans la vallée de l'Ebre ( XIeme-XIIe siècles)

par Alexandre Giunta

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Philippe Sénac.

Soutenue le 20-06-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était John Victor Tolan.

Le jury était composé de Philippe Sénac, Patrick Henriet, Pascual Martínez Sopena.


  • Résumé

    Aux XIe-XIIe siècles, dans le cadre de la Reconquista, des populations venues de l’autre côté des Pyrénées vinrent s’installer dans le nord de la péninsule Ibérique. La vallée de l’Ebre devint une terre d’accueil privilégiée pour ces hommes appelés francos dont l’histoire a longtemps été abordée par Marcelin Défourneaux, dans un ouvrage demeuré célèbre : Les Français en Espagne aux XIe-XIIe siècles (1949). Soixante ans après, l’évolution de nos connaissances justifient que la question soit reprise à nouveaux frais. L’une des difficultés majeures de ce travail sera de préciser le sens qu’il convient de donner au terme francos. Au regard des sources, le mot définit aussi bien la personne libre que celle venue du nord des Pyrénées. Dans ce second sens, il désigne les guerriers venus combattre contre les musulmans, mais également des artisans et des marchands. Il se rapporte enfin à des clercs qui participèrent à l’implantation de la Réforme qu’il s’agisse d’abbés, d’évêques ou de légats pontificaux. L’étude de leur implantation dans la vallée de l’Ebre conduira à s’interroger sur la notion d’étranger et sur leur insertion dans les formes d’organisation sociale nées de la Reconquista. Une fois précisée l’origine de ces hommes, l’importance de cette migration, son rythme et ses motifs, la recherche évaluera leur rôle économique et politique pour apprécier leur influence dans la construction identitaire des territoires chrétiens hispaniques. Les questions linguistiques, les échanges matrimoniaux et les rapports entretenus avec les populations autochtones feront l’objet d’une attention toute particulière, sans oublier la question de l’influence culturelle.

  • Titre traduit

    The francos in the Ebro valley (11th-12th centuries)


  • Résumé

    In the 11th and 12th centuries, populations from the other side of the Pyrenees came to settle down in the north Iberian peninsula. The Ebro valley was welcoming area for these men whose sources and historiography called francos. This topic has been studied by Marcelin Défourneaux in a famous book: Les Français en Espagne aux XIe-XIIe siècles (1949). Sixty years later, the evolution of the ressearch justifies this work. The first difficulty will be to define francos. With regard to sources, this terme denotes as well the free person as that the one coming from the north of the Pyrenees. The dynamics of exchange were determined to a large extent, though informally, by knights, churchmen, merchants, craftsmen, pilgrims and others travellers. The kings of Aragon and Navarre entrusted some migrants with the running of territories and goods. We will discuss this migration and analyze the steps of this process and the conditions on which it had been achieved. Migration from the North intensified in the eleventh and the twelfth centuries, when pilgrimage to Santiago de Compostela became a mass movement. We shall emphasize its role before discussing what was at stake in the transpyrenean relationships, the settlement ofterritories conquered by Christians and the war against the Muslims. Thanks to onomastics, we will consider the presence of foreigners in the towns and its relations with the local communities. With the migration of francos to Aragon and Navarre, a change took place in that region’s approach to architectural and artistic tradition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.