La pratique de l'accompagnement en France (1750-1800) : de la basse continue improvisée à l'écriture pour clavier dans la sonate avec violon

par Clotilde Verwaerde

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Pierre Bartoli.

Soutenue le 14-04-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (laboratoire) .

Le président du jury était Raphaëlle Legrand.

Le jury était composé de Jean-Pierre Bartoli, Keith Moore Chapin, Bertrand Porot, Thérèse De Goede.

Les rapporteurs étaient Keith Moore Chapin, Bertrand Porot.


  • Résumé

    Entre 1750 et 1800, l’émergence et l’adoption de nouveaux genres musicaux et modèles stylistiques, bouleversent la pratique de l’accompagnement au clavier en France. La basse chiffrée se raréfie dans les œuvres gravées et cède progressivement le pas à des parties de clavier entièrement écrites dans la musique vocale. La première partie de cette thèse définit la place de l’accompagnateur et l’évolution de la notation. La seconde est consacrée à l’enseignement dispensé par les méthodes et traités, et établit des passerelles avec les écoles étrangères et le siècle suivant. Enfin, la troisième partie reconsidère la question de l’accompagnement dans les sonates pour clavier et violon. La confrontation des écrits théoriques et des partitions trouve une application directe dans la pratique de la basse continue et de l’accompagnement au clavier, et permet de proposer des modèles de réalisation conformes aux caractéristiques observées dans les œuvres de cette période.

  • Titre traduit

    The accompaniment practice in France (1750-1800) : from improvised continuo to written keyboard parts in sonatas with violin


  • Résumé

    Between 1750 and 1800, the emergence and adoption of new musical genres and stylistic models radically change the accompaniment practice on keyboard instruments in France. Figured bass becomes scarce and is gradually replaced by written-out keyboard parts in vocal music. The first part of this thesis defines the role of the accompanist and the evolution of the notation. The second part is devoted to the instructions given in methods and treatises and establishes links with foreign schools and the following century. Finally, the third part reconsiders the question of the accompaniment in the sonatas for keyboard and violin. The comparison between theoretical writings and scores finds a direct application in the continuo and keyboard accompaniment practice, and leads to the proposition of realisation models in accordance with the characteristics observed in the musical works of that period.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.