Fureur et constitution de soi chez Giordano Bruno : une étude archéologique

par Marylène Lieutaud-Tardivel (Lieutaud)

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Tristan Dagron.

Soutenue le 13-03-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformation, actualité (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Ruedi Imbach.

Le jury était composé de Tristan Dagron, Ruedi Imbach, Didier Ottaviani, Roberto Poma, Pasquale Porro, Nicolas Weill-Parot.


  • Résumé

    Centrée sur la thématique de la « fureur héroïque » développée dans le dernier ouvrage écrit en langue italienne par Giordano Bruno, De gli eroici furori (1585), cette recherche explore une double problématique suivant deux perspectives. D’une part, du point de vue historique, quels sont les schèmes philosophiques qui peuvent être considérés comme des conditions de possibilité de l’émergence de la figure du Furioso, le philosophe-poète dont les poèmes et leur commentaire philosophique nous font suivre l’itinéraire affectif et cognitif dans sa poursuite d’une union naturelle et rationnelle avec le principe infini du réel ? Suivant une méthode archéologique, il s’agit de retrouver dans les strates de la culture philosophique des traces précises et exemplaires de la mise en place, de la transmission et de la transformation de ces schèmes fondamentaux chez des auteurs de l’Antiquité, du Moyen Âge ou de la Renaissance. D’autre part, du point de vue conceptuel, comment une expérience psychologique telle que cette rencontre noético-amoureuse, qui n’est jamais totalement aboutie en raison de la disproportion entre « le sujet » et « l’objet », et qui se présente, néanmoins, comme une dissolution de soi dans la disparition de la distinction entre sujet et objet, met-elle en oeuvre, paradoxalement, une constitution de soi ?

  • Titre traduit

    Frenzy and constitution of self in Giordano Bruno : an archeological study


  • Résumé

    Focused on the theme of the “heroic frenzy” developed in Giordano Bruno’s last opus written in Italian language, De gli eroici furori (1585), this work explores a double issue from two perspectives. On the one hand, from an historical point of view, what are the philosophical schemes that may be considered as conditions of possibility for the emergence of the Furioso’s figure, the philosopher-poet whose poems and their commentary lead through a path of affects and knowledge in his own intellectual pursuit of a natural and rational bonding with the infinite principle of reality? Following an archeological method, specific and exemplary traces of these fundamental schemes are found within layers of philosophical culture, throughout works of authors of Antiquity, Middle Ages or Renaissance who set, relayed and modified them. On the other hand, from a conceptual point of view, the process of the Furioso’s psychological experience is studied. His both noetic and loving encounter with the Principle is never completely fulfilled because of the disproportion between “the subject” and “the object”. Nevertheless, it is presented as a dissolution of self by ending the distinction between the subject and the object. How does this experience paradoxically implements a constitution of self?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.