Le blog d'écrivain : la littérature à l'épreuve d'Internet

par Ugo Ruiz

Thèse de doctorat en Analyse du discours

Sous la direction de Dominique Maingueneau et de Richard Sörman.

Soutenue le 06-02-2015

à Paris 4 en cotutelle avec Göteborgs universitet , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Yves Jeanneret.

Le jury était composé de Dominique Viart, Maria Walecka-Garbalińska, Marianne Molander Beyer.


  • Résumé

    Ce travail se propose d’étudier les effets d’Internet sur la littérature : le web se prête-t-il à l’activité littéraire ou représente-t-il pour elle au contraire une limite, voire une menace pour son avenir ? Nous menons notre interrogation à partir de l’analyse de trois blogs d’écrivain dont les auteurs publient aussi des romans dans des maisons d’édition reconnues : François Bon, Éric Chevillard et Chloé Delaume. À l’aide d’outils empruntés au domaine de l’analyse du discours, nous abordons des problèmes théoriques relatifs aux effets du support numérique sur la perception des genres et sur la notion d’auteur. Tout d’abord, nous montrons que le web ne permet pas l’émergence d’œuvres littéraires, puisque ce processus repose sur le circuit éditorial et la hiérarchie imposée par les catégories textuelles. La toile compromet également le statut d’auteur au sens fort du terme, dans la mesure où les écrivains sont amenés à établir un contact direct avec leurs lecteurs. Nous mettons en évidence que cet exercice d’écriture est ainsi soumis à une double contrainte : la notoriété de leurs blogs se fait au détriment d’une pratique littéraire gratifiante à laquelle les écrivains ne veulent pourtant pas renoncer. Cette situation ressort dans la manière dont les écrivains introduisent leur projet littéraire sur Internet : Bon veut mettre l’œuvre sur la toile, Chevillard se pose en défenseur de la « bonne » littérature et Delaume crée son salon littéraire.

  • Titre traduit

    The Internet and the challenge of literature : case-studies on writer blogs


  • Résumé

    This study focuses on three blogs kept by writers who have published novels in renowned publishing houses: François Bon, Éric Chevillard and Chloé Delaume. This new writing practice raises the question of whether literature can be transferred to the Internet: does this medium admit literary activity or, on the contrary, does it represent a limit or even a threat to the future of literature? By using theoretical tools from the field of discourse analysis, the study discusses theoretical problems related to the impact of digital media on the perception of genres and on the notion of authorship. First, the study shows that the web does not allow the emergence of literary works, because this process is based on the editorial circuit and the hierarchy between textual categories. The existence of authors in the strongest meaning of the term is also compromised by the web, since the writers establish direct contact with their readers. The writer blog thus implies a dilemma: its success is necessarily to the detriment of a rewarding literary practice that the writer does not want to give up. This double bind is apparent in the way the writers use their blog: Bon wishes to open the literary field to the Internet, Chevillard is defending ”good” literature and Delaume intends to make her blog a performance.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Le blog d'écrivain : la littérature à l'épreuve d'Internet


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Le blog d'écrivain : la littérature à l'épreuve d'Internet
  • Détails : 1 vol. (380 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 358-379 . Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.