Savoir par cœur : enjeux de la mémorisation des textes pour les études littéraires

par Fabrice Nowak

Thèse de doctorat en Littératures françaises

Sous la direction de Denis Guénoun.

Soutenue le 17-01-2015

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche Littératures françaises du XXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Pierre Martin.

Le jury était composé de Jean-Pierre Martin, Abdelhak Bel Lakhdar, Yves Citton.


  • Résumé

    Quel intérêt les études littéraires auraient-elles à remettre au goût du jour l’apprentissage par cœur de textes littéraires ? Le par cœur semble aujourd’hui une pratique pédagogique de nostalgiques et de réactionnaires. On lui reproche de faire moins bien et moins rapidement ce que la technologie fait sans effort. On l’accuse aussi de ne pas favoriser l’intelligence : elle est un travail mécanique de perroquet dans lequel la compréhension et l’esprit critique interviendraient peu. Ces critiques, qui peuvent paraître de bon sens, sont en fait selon nous le produit de trois logiques ou pensées qui dominent la pensée occidentale : la pensée matérialiste, la logique marchande et la logique de domination du masculin sur le féminin. Elles imprègnent tellement nos croyances et nos cadres cognitifs qu’on a du mal à penser en dehors d’elles. Nous confrontons dans cette thèse ces trois logiques à la question du par cœur : en interrogeant leurs présupposés et en mettant au jour certaines de leurs failles, on s’aperçoit alors que le par cœur, en fonction de la manière dont on le pratique, peut revivifier les études littéraires.

  • Titre traduit

    Learning by heart : The high-stakes question of text memorization in literacy studies


  • Résumé

    Why would it be worthwhile for literary studies to reintroduce learning by heart of literary texts? Learning by heart now appears to be an old-fashioned method, only practiced by nostalgic, reactionary teachers. It has been criticized for its lesser learning efficiency and velocity as compared to what technology has made available for fewer efforts. Another reason why it has been condemned is that it would impede the development of intelligence, as it is thought to be a parrot-like, mechanical exercise requiring very little understanding or critical thinking. These seemingly well-founded criticisms are, we argue, the product of three logics – or thoughts – dominating the Western thought, namely: the materialist thought, the mercantile logic, and the logic of the domination of the masculine over the feminine. Our beliefs and outlines of thought are so imbued with these three principles, that we are reluctant to depart from their influences to think. In this dissertation, we confront the three above-mentioned logics to the “learning-by-heart” issue. By questioning their presuppositions and shedding light on some of their flaws, we find out that learning by heart, depending on how it is carried out, helps revitalize literary studies.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.