La correspondance de Michel Tyszkiewicz, grand collectionneur d'antiquités, adressée à Wilhelm Froehner entre 1872 et 1897

par Mariola Kazimierczak

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Agnieszka Grudzińska et de François Baratte.

Le président du jury était Martin Galinier.

Le jury était composé de Martin Galinier, Charles Zaremba, Tomasz Feliks de Rosset.


  • Résumé

    Ce travail sur les 450 lettres inédites de M. Tyszkiewicz à W. Froehner se situe à l'écart de la tradition des lectures épistolaires. Il montre l’importance du collectionneur polonais installé à Rome, mettant l'accent sur ses relations avec le monde des collectionneurs, savants et marchands, sur le fonctionnement de son musée privé d'archéologie, ainsi que sur les nombreuses publications consacrées aux objets de sa collection. Il révèle que ce collectionneur, acheteur de pièces antiques, concurrençait les plus importants musées du XIXe siècle. Le cadre de cette étude est donné par le panorama des musées européens, polonais en particulier, puis par la biographie de chaque correspondant, permettant de comprendre l’évolution de leur vie privée et de leur relation à l’Antiquité. Leur première rencontre parisienne donnera naissance à une longue amitié, animée par la passion pour les antiquités et alimentée par des échanges épistolaires dont la riche problématique nous mène au cœur de leurs préoccupations. L’analyse de la situation du marché romain des antiquités, de l’entourage professionnel et amical du collectionneur à Rome et du célèbre savant allemand à Paris, permet de dresser leurs portraits respectifs. La riche iconographie contenue dans les lettres sert d’appui non seulement au dialogue épistolaire, mais témoigne aussi de deux collections en formation, ce qui permet aujourd'hui de déterminer la provenance de nombreuses pièces antiques de la collection Froehner, offertes par Tyszkiewicz.Enfin, cette étude situe les descriptions d’œuvres antiques de Tyszkiewicz dans le genre littéraire ekphrasis et présente ses qualités d’expert reconnu par ses contemporains.

  • Titre traduit

    The correspondence of Michel Tyszkiewicz, a great collector of antiques, addressed to Wilhelm Froehner between 1872 and 1897


  • Résumé

    The study of M. Tyszkiewicz's 450 unpublished letters directed to W. Froehner occupies a place of its own in epistolary readings. It shows the importance of the Polish collector living in Rome and emphasizes his relations with other collectors, scientists and merchants of his time. It also describes the functioning of his private archeology « museum » and reviews the numerous publications devoted to the pieces of his collection. Being a buyer of antique items, Tyszkiewicz rivalled the most famous museums in the nineteenth-century. Set within a panorama of European museums, including the Polish museums, this study outlines the biographies of both correspondents, enabling us to follow the development of their private lives and relationship with Antiquity. The two men's first meeting in Paris gave birth to a lifelong friendship, animated by their passion for antiques und constantly sustained by their epistolary relation with its rich problematics, leading us into the heart of their everyday concerns. The appraisal of the Roman antiquity commerce and the display of the friendly professional environment surrounding the collector in Rome and the well-known German scholar in Paris, allow us to draw their respective portraits. The rich iconography of the letters stands not only as a support to the epistolary dialogue but also shows their two collections in the making, permitting us to determine the origin of many antique objects in Froehner's collection offered by Tyszkiewicz.Finally, this study places Tyszkiewicz's descriptions of antique works of art in the literary genre of ekphrasis and highlights his expert qualities recognized by his contemporaries.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.