L'explicitation en traduction. Une étude de cas : la traduction du Monde Diplomatique en arabe durant la période 2001-2011

par Essam Al-Mohaya

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Colette Laplace.

Soutenue le 06-05-2015

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec CLESTHIA (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Fayza El Qasem.

Le jury était composé de Colette Laplace, Fayza El Qasem, Hassan Hamzé, Myriam Salama-Carr.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’explorer le phénomène de l’explicitation en traduction et d’observer la mise en œuvre de la stratégie d’explicitation dans un grand corpus composé de traductions en arabe du Monde Diplomatique (MD) durant la période 2001-2011. Elle s’articule autour de cinq questions centrales : Qu’est-ce que l’explicitation ? Qu’est-ce qu’on explicite ? Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? Pour mener à bien cette investigation, nous avons élaboré un appareillage conceptuel dont la Théorie Interprétative de la Traduction (TIT) constitue le socle et auquel les autres approches traductives ont apporté des outils conceptuels et méthodologiques complémentaires. A la lumière des travaux antérieurs, nous avons d’abord tenté de redéfinir le concept de l’explicitation afin de déterminer les caractéristiques de cette stratégie ainsi que ses fondements théoriques. Ensuite, nous nous sommes penché sur l'analyse du corpus du MD composé d’environ 5000 exemples d’explicitation en contexte. Grâce à l'analyse discursive des décisions d’explicitation prises par les traducteurs du MD, nous avons pu dégager cinq problématiques principales qui suscitaient leur intervention et six techniques par le biais desquelles ils mettaient en œuvre les explicitations dans les textes arabes. Enfin, nous proposons cinq maximes susceptibles d’optimiser l’application de cette stratégie de sorte à permettre aux lecteurs cibles d’accéder aisément au sens des textes sources. L’explicitation devient pour nous un travail de marqueterie qui consiste à insérer dans le fil du texte des suppléments informationnels pertinents, mais surtout limités au strict nécessaire. Tout est question de « bon sens ».

  • Titre traduit

    Explicitation in Translation. : a case study : the translation of le Monde Diplomatique into Arabic during the period 2001-2011


  • Résumé

    The present thesis explores the concept of explicitation in translation and the implementation of this strategy on a large corpus of Arabic translations of “Le Monde Diplomatique” (MD) from 2001 to 2011. The argument revolves around five central questions: What is explicitation? What is explicitated? Why? For whom? and How? To carry out this investigation, a conceptual framework was developed of which The Interpretive Theory of Translation (TIT) forms the basis, with other translational approaches contributing additional conceptual and methodological tools. In the light of previous research, we have first attempted to redefine the concept of explicitation in order to determine the distinctive features of this strategy as well as its theoretical foundations. Then, we have focused on the analysis of about 5000 examples of explicitation from MD in their context. Through the discursive analysis of the reasons why the translators of MD decided to apply explicitation, we have identified five main issues that justify the strategy and six techniques by which the translators apply it to Arabic texts. Finally, five translational maxims are proposed that optimize the application of explicitation so as to enable readers in the target language easy access to the meaning of the source text. Our conclusion is that when the explicitation strategy is applied in this way, the result is similar to marquetry with supplementary, but above all strictly relevant information inlaid into the text. It is all about ‘common sense’.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.