Tristes tropismes : voyages des intellectuels français en Italie fasciste et en Allemagne nazie 1922-1939

par Alexandre Saintin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pascal Ory.

Le président du jury était Jean-François Louette.

Le jury était composé de Pascal Ory, Jean-François Louette, Margarete Zimmermann.

Les rapporteurs étaient Johann Chapoutot, Marie-Anne Matard-Bonucci.


  • Résumé

    Cherchant à faire des récits de voyage une source à la fois pour l'histoire comparée des totalitarismes et pour celle des représentations des intellectuels français, nous proposons de résoudre une triple problématique : quelles sont les motivations et les identités des intellectuels voyageurs français en Italie fasciste et en Allemagne nazie ? Quelles modalités textuelles et iconographiques usent-ils dans leurs récits afin de transcrire l'indicible altérité politique ? Que dévoile enfin cette littérature de voyage des ambitions de ses auteurs et des réalités des régimes totalitaires ? L'élucidation des conditions intimes et collectives présidant au départ des voyageurs conduit à une présentation des sociabilités intellectuelles françaises, ainsi que des politiques touristiques fasciste et nationale-socialiste. Au travers d'un corpus unique par sa masse et sa variété textuelle comme iconographique, cette thèse délimite l'ambition testimoniale des voyageurs français. Enfin, l'immersion et l'enquête au contact direct des populations italienne et allemande ont à la fois fait surgir des représentations spécifiques des intellectuels et permis une approche originale du phénomène totalitaire. Ces impressions de voyage et ces enquêtes se sont toutefois heurtées à une part d'irrationnel, une dimension mythologique constituant l'essence des régimes totalitaires, mais dont la signification culturelle et politique échappait souvent aux voyageurs. Ce sont tout à la fois ces ambitions, ces impressions et ces impasses rencontrées par les intellectuels français en voyage que notre travail s'est appliqué à analyser.

  • Titre traduit

    Sad tropisms : french intellectuals travels to fascist Italy and nazi Germany (1922-1939)


  • Résumé

    Seeking to use travel stories as sources for both the comparative history of totalitarianism and for the history of the representations of French intellectuals, our research addresses three issues : What are the motivations and identities of French intellectual travellers to Fascist Italy and Nazi Germany ? What textual and iconographie forms are they using in their stories to convey the unspeakable alterity ? What does this travel literature reveal of its authors' ambitions and the reality of totalitarian regimes ? The elucidation of the collective and personal conditions presiding over travellers' departures leads to presentation of the sociability of French intellectuals and of Fascist and National-Socialist touristic policie. Thanks to a corpus unique both for its size and its textual as well as iconographic variety, our dissertation delineates the testimonial ambition of French travellers. Through their immersion, the intellectuals conducted their surveys in direct contact to the Italian and German populations, thus revealing the representations : specific to them, as well as enabling an original approach to the totalitarian phenomenon. However, their impressions of travel as well as these surveys faced an irrational part, a mythological dimension the constitutes the essence of totalitarian regimes, but whose cultural and political meaning often eluded the travellers. Our research has endeavoured to analyse at the same time these ambitions, impressions and blind alleys.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.