Activisme rose : cultures et arts féministes queer en France

par Marie-Emilie Lorenzi

Thèse de doctorat en Sciences de l'Arts : études culturelles

Sous la direction de Bernard Darras.

Soutenue le 13-11-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’esthétique théorique et appliquée (Paris) (équipe de recherche) et de Institut ACTE (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Bruno Péquignot.

Le jury était composé de Bernard Darras, Fabienne Dumont.

Les rapporteurs étaient Elsa Dorlin, Hélène Marquié.


  • Résumé

    Le terme "Queer" ne résonne pas de la même façon en version originale - le contexte anglo-saxon d'émergence - qu'en version française. L'objectif principal de cette recherche est de questionner les phénomènes de transferts culturels dans le contexte français du féminisme queer, à la fois mouvement de pensée critique, activisme et subculture apparus au milieu des années 1980 aux Etats-Unis. De cette traduction culturelle du mouvement queer en France est né un activisme rose qui à l'inverse du contexte anglo-saxon a développé une politique basée sur une forte affirmation identitaire, à la fois collective et individuelle, afin de déjouer le modèle d'intégration français largement imprégné d'idéaux républicains et où les dérives d'un universalisme abstrait conduisent à l'aveuglement face aux inégalités entre les individus. Ainsi la question centrale qui anime cette recherche est d'examiner comment cet activisme rose fait irruption dans le contexte français réfractaire aux politiques identitaires.Et, au-delà de la seule traduction linguistique, les phénomènes de réception et d'appropriation dans le contexte français du féminisme "queer" sont à comprendre dans toutes leurs dimensions : culturelle, politique, théorique, artistique, etc. Ainsi, cette recherche cherche à comprendre les spécificités de cet activisme, de son inscription parfois mouvementée au sein des mouvements féministes et des mouvements dits LGBT, à ses applications particulières en terme de pratiques culturelles et artistiques, afin d'interroger le phénomène d'esthétisation des techniques de lutte.

  • Titre traduit

    Pink activism : queer feminist cultures and arts in France


  • Résumé

    The term queer, when used in the French language, does not echo the same way as in English –then referring to the anglo-saxon context of emergence. The main purpose of this study is to question the phenomena of cultural transfers of queer feminism – which appeared in the mid 1980s in the United States as both a subculture and a movement of critical thinking and activism- into the French context. This cultural translation resulted in pink activism which unlike its anglo saxon original model developed a policy based on strong identity affirmation, on both a collective and individual level. The goal was to beat the French integration system deeply imbued with republican ideals, where the drifts of an abstract universalism had produced blindness towards inequalities therefore the central issue investigated in this research is how this pink activism arose in a French context of opposition to identity-based politics.Moreover, the phenomena of reception and appropriation of queer feminism into the French context must be understood beyond the sole linguistic translation – in all their dimensions, cultural political, theoritical, artistic, etc. This study aims to understand the special features of this activism, from its sometimes uneasy integration among feminist and LGBT movements to its specific applications in terms of cultural and artistic practices, thus questioning the phenomenon of aestheticism of resistance techniques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.