William James et la psychologie des états seconds

par Thibaud Trochu

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Christiane Chauviré.

Soutenue le 10-03-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Philosophie (Paris) , en partenariat avec Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (équipe de recherche) .


  • Résumé

    William James (1842-1910) est une figure bien connue de l'histoire de la philosophie. L'édition récente de ses Oeuvres complètes et de sa Correspondance (1985-2004, 28 volumes) ouvre cependant de nouvelles voies d‟interprétation. De surcroît, l'examen des archives scientifiques de l'auteur conservées à l'université Harvard dévoile toute une « part cachée » de cette oeuvre. Une analyse historique de ces documents conduit à une hypothèse de lecture générale qui permet de dégager plusieurs lignes d‟interprétations neuves : 1) Du point de vue philosophique, la nécessité d'examiner l'inquiétude religieuse de ce savant qu'il hérite du milieu intellectuel singulier dont il est issu. 2) La centralité de la dimension « psychologique » de sa carrière ; doublée de l'importance de l'homme dans l'édification et l‟institutionnalisation la « psychologie scientifique » à la fin du XIXe siècle en Europe et aux Etats-Unis 3) L'idée d‟un « programme de recherche » souterrain consacré à la « psychologie des états seconds ». Depuis ces trois points de vue, James apparaît comme un acteur déterminant dans de l‟histoire collective de l‟exploration du « subconscient » qui se structure autour des problèmes de « l'hypnotisme » et du « somnambulisme provoqué ». Nous proposons de suivre l'évolution de ses réflexions concernant les « avancées les plus importantes faites en psychologie » sur la base de ses nombreux écrits et de ses correspondances savantes avec des psychologues et des médecins étrangers tels que Pierre Janet, Edmund Gurney, George Croom Robertson, Frederic W. H. Myers, Joseph Delboeuf, Théodule Ribot, Carl Stumpf, Charles Richet et Théodore Flournoy. Cette monographie est une histoire internationale de la « psychologie du subconscient » écrite du point de William James.

  • Titre traduit

    William James and the psychology of altered states of consciousness


  • Résumé

    William James (1842-1910) is a well-known figure in modern history of philosophy. Yet, the recently completed critical edition of his Complete Works and Correspondence (1985-2004, 28 volumes) has opened a path for fresh interpretations. In this respect, the author‟s archives housed at Harvard University unveil a "hidden part" of this figure. A historical analysis based on these sources enables us to draw novel hypotheses based on three main axes, namely: 1) The necessity to appraise this scientist‟s deep religious concerns which he partly inherited from his particular cultural and intellectual background; 2) The centrality of the “psychological” dimension of his early career, coupled with James‟s cardinal importance in the institutionalization of “scientific psychology” in late 19th-century Europe and America; 3) The idea of a subterranean "research program" which he put forth, dealing with the so-called “psychology of altered states of consciousness". From these three points of views, James emerges as a crucial actor within an international movement focused on the scientific study on "subconscious" phenomena centered on themes of “hypnotism", somnambulism" and trance phenomena. We suggest exploring his thinking about what he called the "most important discovery made by psychologists" throughout his career, while considering his numerous works as well as his voluminous correspondence with foreign scientists and physicians such as G. Stanley Hall, Pierre Janet, Edmund Gurney, George Croom Robertson, Frederic W. H. Myers, Joseph Delboeuf, Théodule Ribot, Carl Stumpf, Charles Richet and Théodore Flournoy. In other words, this monograph is an international history of the “psychology of the subconscious” written from William James's point of view..

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.