Étude des passions et conscience de soi chez Spinoza et Pascal

par Ilaria Gaspari

Thèse de doctorat en Philosophie, épistémologie

Sous la direction de Chantal Jaquet et de Alfredo Ferrarin.

Le président du jury était Lorenzo Vinciguerra.

Le jury était composé de Chantal Jaquet, Alfredo Ferrarin, Alessandra Fussi.


  • Résumé

    L'étude des passions au XVIIe siècle , oscillant entre philosophie morale et théories psychologiques, dévoile une tension flagrante qui caractérise la naissance de l'idée moderne du "moi". En équilibre instable entre exigences de connaissance et exigences de contrôle, l'étude des passions est l'expression d'une tension intime entre philosophie pratique et théorétique, qui se déploie dans les antinomies entre éthique et psychologie, prescription et description, manuels de préceptes et "art de connaître les hommes". Cette recherche concerne principalement deux attitudes différentes, dont l'opposition mutuelle va rendre possible le discernement de l'action de cette tension entre philosophie morale et théorétique qui constitue un caractère fondamental de l'étude des passions. D'une part, on considère le thème de la construction, dans l’Éthique de Spinoza, d'une 'théorie' des affects, analysée par rapport au rôle de la raison et à sa disposition taxinomiste. Cette disposition de la raison spinozienne jaillit d'une évidence complexe de contrôle au sein de laquelle la gnoséologie et l'éthique finissent par se résoudre organiquement l'une dans l'autre, dans le contexte d'une action cognitive qui ne peut pas faire abstraction de sa nature 'éthique'. De l'autre, on analyse les Pensées de Pascal, avec leur refus ambigu de l'autoportrait comme moment de la construction d'une image du "moi", accompagné par la naissance d'une notion - paradoxale et 'négative' - de conscience de soi. Dans ce cadre, donc, on s'interroge sur les résultats de la tension entre philosophie théorétique et pratique, entre étude et "histoire" du moi.

  • Titre traduit

    Theories of Passion and Self-consciousness in Spinoza and Pascal


  • Résumé

    Theories of passions in Seventeenth century, throughout the never-ending tension between moral and psychological issues, do reveal the contradictions and difficulties characterising the birth of the modern idea of the Self. Within its precarious balance between control and knowledge, the art of studying passions is the actual expression of an intimate tension between practical and theoretical philosophy, developed through the antinomies of ethics and psychology, prescription and description. This study deals with two different attitudes toward the idea of a "theory" of passions.The mutual opposition between those two attitudes reveals the strenght of the contrast between moral and theoretical philosophy characterizing the construction of any paradigm of interpretation and study of the passions. On the one hand, the subject of the making of an actual "theory" of passions in Spinoza's Ethics is taken into account. Such enterprise is analysed through Spinoza's notion of reason and the taxonomic structure of the Ethics system, resolving ethics and theory of knowledge into a wider cognitive act, which is conceived as constitutively ethic, and supposedly combines the self-consciousness acquired through emotional experience with the actual knowledge of a causal-related world. On the other hand, Pascal's Pensées are examined, paying special attention to their ambiguous rejection of any autobiographical temptation, their construction of a negative yet brand-new image of the Self (the 'moi') endowed with a "negative" notion on self-consciousness which cannot be described in the language of reason, but could only be dramatically "performed" in the mimetic semantics of emotions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.