A macroeconometric model of energy for public policy

par Verónica Acurio Vasconez

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Gaël Giraud.

Soutenue le 12-06-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Antoine d' Autume.

Le jury était composé de Gaël Giraud, Antoine d' Autume, Jean-Pierre Ponssard, Michel Juillard.

Les rapporteurs étaient Cristiano Cantore, Vlasios Voudouris.

  • Titre traduit

    Un modèle macro-économétrique du secteur de l'énergie pour la politique publique


  • Résumé

    Depuis la stagflation observée suite à la forte hausse du prix du pétrole en 1973 et 1979, les chocs pétroliers sont considérés comme l’une des sources de fluctuations les plus importantes aux États-Unis comme dans de nombreux pays industrialisés. De nombreux articles ont alors étudié le rôle des chocs pétroliers dans la fluctuation des principales variables macro-économiques à savoir, la croissance, le chômage, l’inflation et les salaires. Cependant, ces travaux n’ont pas encore permis d’aboutir à un consensus. Le débat s’est même intensifié au cours de cette dernière décennie, suite à l’absence de réaction de l’économie réelle pendant la période d’augmentation du prix du pétrole entre 2002 et 2007. En effet, la stagflation ne fut observée qu’au moment de la crise des “subprimes” en 2008. Plusieurs hypothèses furent avancées pour expliquer la différence entre les crises des années 70 et 2000. Blanchard & Gali (2009) et Blanchard & Riggi (2013) évoquent par exemple la réduction de la quantité de pétrole utilisée dans le processus de production, la plus grande flexibilité des salaires réels et la meilleure crédibilité de la politique monétaire. Hamiltion (2009) et Kilian (2008) suggèrent quant à eux la différence dans l’origine des deux chocs pétroliers : un choc de d’offre aux années 70 et un choc de demande aux années 2000. L’objectif de cette thèse est de réexaminer l’impact des chocs pétroliers sur l’économie réelle. Dans un premier temps, sur la base des travaux de Blanchard & Gali, nous proposons trois nouveaux modèles dynamiques d’équilibre général stochastique (DSGE), qui intègrent le pétrole à la fois comme facteur de production et comme bien de consommation. En relâchant plusieurs hypothèses adoptées dans Blanchard & Gali, nos modèles permettent une meilleure simulation de l’économie réelle et donc une étude plus détaillée des mécanismes de transmission des chocs. Dans un second temps, nous analysons plusieurs types d’interventions publiques susceptibles d’atténuer l’impact des chocs pétroliers sur l’économie.


  • Résumé

    No English summary available.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.