Social interactions, expectation formation and markets

par Andreas Karpf

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François Gardes.

Soutenue le 22-10-2015

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Agnieszka Rusinowska.

Le jury était composé de François Gardes, Simon Langlois, Alain Trognon.

Les rapporteurs étaient Marc-Arthur Diaye, Philip Merrigan.

  • Titre traduit

    Interactions sociales, formation des anticipations et marchés


  • Résumé

    Les interactions sociales se trouvent au cœur des activités économiques. Pourtant en sciences économiques, elles ne sont traitées que d'une manière limitée en se concentrant uniquement aux rapports de qu'elles entretiennent avec le marché (Mankiw and Reis, 2002). Le rôle que jouent les interactions sociales vis-à-vis des comportements des agents, ainsi que la formation de leurs attentes sont souvent négligé. Cette négligence reste d'actualité malgré que les premières contributions dans la littérature économique les ont depuis longtemps déjà identifiées comme étant de déterminants importants pour la prise des décisions des agents économiques, comme par exemple Sherif (l936), Hyman (1942), Asch (1951), Jahoda (1959) ou Merlon (1968). En revanche, dans les études de consommation (une spécialité au croisement entre les sciences économiques, de la sociologie et de la psychologie), les interactions sociales (influences sociales) sont con­sidérées comme les " ... déterminants dominants[ ... ] du comportement de l'individu ... " (Burnkrant and Cousineau, 1975). Le but de cette thèse est de construire un pont entre les interactions sociales et leur influence sur la formation des anticipations et le comportement des agents.


  • Résumé

    Social interactions are in the core of economic activities. Their treatment in Economies is however often limited to a focus on the market (Manski, 2000). The role social interactions themselves play for the behavior of agents as well as the formation of their attitudes is often neglected. This is despite the fact that already early contributions in economic literature have identified them as important determinants for the decision making of economic agents as for example Sherif (I936), Hyman (1942), Asch (1951 ), Jahoda (I 959) or Merton (1968). ln consumer research, a field on the intersection between Economies, Sociology and Psychology, on the other hand social interactions (social influences) are considered to be the" ... most pervasive determinants [ ... ] of individual 's behaviour. .. " (Bumkrant and Cousineau, 1975). The thesis at hand bridges the gap between social interactions and their influence on agents expectation formation and behavior.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.