Les choix de portefeuille des ménages au cours du cycle de vie

par Adémola Eric Yayi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alexis Direr.

Le président du jury était Christophe Hurlin.

Le jury était composé de Alexis Direr, Najat El mekkaoui De Freitas, Bruno Sejourne, Frédérique Savignac.

Les rapporteurs étaient Najat El mekkaoui De Freitas, Bruno Sejourne.


  • Résumé

    La complexité grandissante des produits financiers proposés aux ménages et les innovations financières récentes ont révélé la vulnérabilité et la difficulté des ménages `à prendre des décisions appropriées. Afin de mieux comprendre leur comportement, cette thèse se concentre sur les choix de portefeuille des ménages au cours de leur cycle de vie. Quatre chapitres ont ´été d´développés dans ce but. Les conseillers en patrimoine suggèrent aux ménages de de s’investir en actifs risqués à l’approche de la retraite. Le chapitre 1 apporte un éclairage sur cette recommandation. Nous montrons que le profil d’investissement fondé sur cette recommandation n’est pas préférable à un profil d’investissement constant en raison de la sensibilité de leur performance aux marchés et période d’investissement. Cela nous a amené à analyser la relation entre les choix financiers et l’inertie de portefeuille dans le chapitre 2. Il ressort que la part d’actifs risqués est sensible à la conjoncture boursière mais essentiellement à la date d’ouverture du contrat. Les ménages maintiennent le plus souvent leur décision d’investissement tout au long de la durée du contrat. En revanche, en cas de fortes variations boursières, ils réajustent leurs portefeuilles. Ils sont plus sensibles aux baisses qu’aux hausses boursières. L’inertie de portefeuille est influencée par l’ˆâge de l’´épargnant et la date d’ouverture du contrat. Nous approfondissons le résultat de l’effet de l’âge sur l’inertie. Le chapitre 3 étudie donc comment varie la part d’actifs risqués avec l’âge. Nous montrons que cette part décline de façon régulière. Enfin le chapitre 4 analyse la participation des ménages au marché financier ainsi que les incidences de l’environnement économique sur les choix de portefeuille. Nous montrons que les facteurs institutionnels encouragent l’investissement dans l’immobilier au détriment des actifs risqués. Les choix de portefeuille des ménages sont aussi influencés par des facteurs d´démographiques et sociaux.

  • Titre traduit

    Households’ Investment in Equities over the Life Cycle


  • Résumé

    The increasing complexity of financial products offered to households and the recent financial inno-vations have revealed households’ vulnerability and their difficulty in making appropriate decisions. Tounderstand their behaviour, this thesis deals with household portfolio choice over their life cycle. It consistsof four chapters. Professional financial planners often advise savers that the fraction of wealth held in riskyassets should decline with age or the distance to retirement. Chapter 1 sheds light on this recommendation.We show that the investment profile based on this recommendation is not preferable to an investment profilewhose share invested in risky assets remains constant over time, due to the sensitivity of their performance tomarket and investment length. This led us to analyse the relationship between financial decisions and portfolioinertia in Chapter 2. It appears that the risky share is sensitive to market conditions, but mainly at the dateof subscription. Once the initial share has been selected, inertia of portfolio choice is observed as investorsrarely revise their position subsequently. However, in case of large swings in financial markets, portfolio inertiafalls, and even more so when market go down. The propensity to inertia is influenced by savers’ age, the time,and the subscription date of the contract. Chapter 3 examines how household risky share vary with age. Weshow that the share of capital invested in unit-linked funds chosen by the investor declines steadily. Chapter 4analyses household participation in financial markets and the impact of the economic environment on portfoliochoice. We show that institutional factors encourage investment in real estate at the expense of risky assets.In addition to their economic environment, household portfolio choices are influenced by demographic andsocial factors.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.