Vivre sa foi catholique en Corse, à Gênes et dans le comté de Nice du XVe au XVIIIe siècle : Essai d'histoire comparée.

par Marine Letournel

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre-Yves Beaurepaire.

Soutenue le 29-06-2015

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (Nice) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le concile de Trente définit à la fin du XVI° siècle les principales réformes à entreprendre afin de restaurer l'image de l'Église. Une nouvelle approche structurelle et humaine est ainsi promue pour répondre aux critiques des protestants et de certains catholiques. La reconquête de la confiance des fidèles par l'Église se traduit par une modernisation et l'instauration de structures ecclésiastiques locales. La formation et l'apprentissage sont placés au centre de la politique menée par la curie romaine et les épiscopats locaux. Ces principes sont soutenus par la résurgence et la fondation de nouvelles compagnies religieuses ou associations laïques, répondant aux besoins quotidiens des populations. Le processus d'évangélisation passe également par la diffusion d'une nouvelle forme d'art capable de susciter un sentiment de grandeur et de richesse. Le baroque s'affirme comme un outil pédagogique indispensable dont les traces, encore actuelles, attestent de la magnificence. Le renouveau du message catholique, suite au concile de Trente, connaît cependant une application relative selon les territoires. Il apparaît à cet égard intéressant d'étudier l'impact de cette contre-Réforme sur la manière de vivre sa foi au sein de trois espaces liés d'un point de vue culturel et géographique que sont la Corse, Gênes et le comté de Nice.

  • Titre traduit

    Living out is catholic faith in Corsica, in Genoa and in the county of Nice from XVth to XVIIIth century : essay of comparative history


  • Résumé

    The council of Trent held at the end of the 16th century embodies main reforms to carry out in order to restore the Church’s image. A new structural and human approach is put forward in response to the critics addressed by Protestants and some Catholics. The regaining of the faithful’s trust, wanted by the Church, has led to a modernization and to the creation of local ecclesiastic structures. Training and learning have been put at the center of the policy conducted by the roman Curia and local episcopacies. This principles are supported by the renewal or the creation, of both religious societies and non-religious associations, able to meet the daily requirements of populations. Process of evangelization also goes through spreading of a new type of art, fostering a sense of glory and wealth. By doing so, the baroque asserts itself as a necessary educational tool, traces of which remain present until today and bear witness to its magnificence. However, the renewed catholic message, after the council of Trent, was not put in application equally in all the provinces. In this regard, it is interesting to study the impact of this counter-reformation on the way to live out is faith in this three culturally and geographically linked areas that are Corsica, Genoa and the county of Nice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.