La médina de Tlemcen : mutation, sauvegarde et durabilité

par Abdelkader Tahar

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie (patrimoine)

Sous la direction de Philippe Jansen et de Marouf Belhadj.

Le président du jury était Xavier Huetz de Lemps.

Les rapporteurs étaient Bernard Pagand, Sidi Mohamed Negadi.


  • Résumé

    La médina de Tlemcen est une expression patrimoniale multidimensionnelle : urbanistique, architecturale, culturelle et traditionnelle. Fondée par les Almoravides à l’ouest d’Agadir, la médina s’est enrichie par les civilisations qui s’y succèdent (les Almohades, les Abdalwadides, les Mérinides, les Ottomans, les Français et les Algériens). Le cadre bâti, social et culturel de la ville de Tlemcen est issu de cet héritage, plein d’émotion et de douleur, forgé dans des conditions de prospérité et de lutte. Chaque monument, espace, ouvre d’art ou objet ordinaire, ont un récit à transmettre. Cet ensemble complexe constitue un héritage pour de nombreuses nations, particulièrement pour celles qui partage la Méditerranée. Bien qu’il ait traversé des siècles, l’héritage matériel et immatériel de cette ville reste tributaire des différents facteurs de dégradations anthropiques et naturels qui nuisent à sa stabilité et à sa pérennité. C’est dans ce contexte, et face à cette complexité qu’une approche globale et multidisciplinaire nous a paru nécessaire afin de d’étudier le patrimoine de la Medina de Tlemcen. Nous avons choisi d’aborder ce sujet en trois parties : la première est consacrée à l’histoire de la région de la ville de Tlemcen, une première approche qui explore le terreau qui est à l’origine de cette médina. La seconde partie analyse les forces qui ont façonné la ville de Tlemcen, ses composantes patrimoniales, et leur état au cours l’époque récente. Enfin, la dernière partie est consacrée à la mise en place d’une approche visant à la prise en charge et la mise en valeur du patrimoine de la médina de Tlemcen.

  • Titre traduit

    Medina of Tlemcen : transformation, preservation and sustainability


  • Résumé

    The medina of Tlemcen is an expression of a multidimensional heritage, urban, architectural, cultural and traditional. Founded western of Agadir by the Almoravids, the medina has been enriched throughout centuries by civilizations which succeeded it (the Almohads, the Abdalwadides, the Merinids, the Ottomans, the French and the Algerians). The social and cultural footprints on the city of Tlemcen is the result of this legacy, full of emotion and pain, forged by prosperity and struggle.Eachsite, monument, art work or ordinary object, has a story to pass on. This complex combination is a legacy for many nations, especially those of the Mediterranean.Although the tangible and intangible heritage of the city has stood the effect of time, it remains dependent on various anthropogenic and natural factors that affect its resistance to degradation and its sustainability.It is in this context, and faced with this complexity of the heritage, it appears that a comprehensive and multidisciplinary approach is necessary to study the Medina of Tlemcen. We have chosen to tackle the subject from three angles: the first focuses on the history of the city of Tlemcen region, an approach that explores the potting soil of the medina. The second perspective aims to analyzing the forces that have shaped the city of Tlemcen in recent times. The last part lays out an approach to the management and the valorization of the heritage of the medina of Tlemcen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIII-499 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU CMM 7057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.