L'image du monde arabe dans la littérature française et italienne du XIXe siècle : analogies, différences, possibles influences

par Valerio Vittorini

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Odile Gannier et de Stefano Verdino.

Le président du jury était Philippe Antoine.

Le jury était composé de Maria Donzelli, Véronique Magri-Mourgues.

Les rapporteurs étaient Philippe Antoine, Ida Merello.


  • Résumé

    L'image du monde arabe la plus répandue aujourd'hui dans l'opinion publique, même la plus cultivée, italienne, française et européenne, est construite surtout de lieux communs et stéréotypes. Les réactions aux récents "Printemps Arabes" en sont une preuve éloquente. Cependant cette image est assez récente: elle n'existait pas avant le XIXe siècle. On trouve dans la littérature italienne et française du Moyen Âge au XIXe siècle des images du monde arabe bien différentes de celle d'aujourd'hui. Le monde arabe, jusqu'au XIXe siècle, n'était pas aux yeux des Européens, un monde radicalement "autre", mais, bien au contraire, une partie tout à fait légitime et familière de la civilisation méditerranéenne, un monde avec lequel on pouvait avoir des âpres conflits, mais aussi des relations économiques, commerciales, politiques et culturelles très utiles. Au XIXe siècle cette image change radicalement et le monde arabe devient un monde barbare, incapable de progrès, radicalement "autre", un monde pour lequel la seule possibilité réside dans la colonisation européenne. Cette image, née en France et en Angleterre au même moment de la politique impérialiste, ne tarde pas à s'affirmer aussi en Italie, l'Unité nationale achevée.

  • Titre traduit

    The image of the Arab society in the French and Italian literature : analogies, differences and possible cultural exchanges


  • Résumé

    The conception of the Arab society, still so predominant with the public opinion, even with the most cultured one, be it Italian French or in winder terms European, originates from stereotype. The reactions to the latest "Arab springs" are a clear evidence. The belief arose in the XIX century and not in more ancient times as most people believe and think. Before that time, stating from the Middle Age, both Italian and somehow French literary production gave diverse pictures of the Arab society, which are very different from the current ones. Up to the XIX century this conception was not drastic and the Arab word was considered to be a legitimate and usual part of the Mediterranean civilization you could have strong conflicts with, but at the same time also business, political, economic and cultural relations. In the XIX century this belief totally changes and the Arab world seems to be an uncivilized society whose only opportunity is the European colonization. This opinion was born in France and Italy when the imperialist politics started and it finished in the second half of the century, after the union of Italy.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.