Énonciation et transtextualité dans le roman africain francophone de la migritude

par Ghislain Nickaise Liambou

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Odile Gannier.

Le président du jury était Romuald Fonkoua.

Le jury était composé de Odile Gannier, Romuald Fonkoua, Catherine Mazauric, Jean-Marie Seillan, Daniel Vaillancourt.

Les rapporteurs étaient Romuald Fonkoua, Catherine Mazauric.


  • Résumé

    Le thème de l’immigration a inspiré une floraison d’œuvres littéraires francophones. Celles-ci prennent appui sur les grandes mobilités humaines et technologiques inhérentes au XXIesiècle et figurent les défis propres à la société de globalisation, principalement les problèmes de cohabitation interculturelle. La réception de ce corpus, dans le cas du roman africain subsaharien, parle de l’émergence d’une "nouvelle génération" de romanciers africains; thèse par ailleurs accréditée par la démarche institutionnelle des écrivains migrants eux-mêmes, comme en témoigne l’affiliation de certains au mouvement de la "littérature-monde" en français. La thèse se propose d’interroger cette problématique à travers une approche inspirée de l’analyse du discours littéraire. Elle se fonde sur le rappel de l’historiographie du roman africain de voyage. Il s’agit d’abord de questionner la périodisation des œuvres qui mettent en scène le parcours d’un personnage africain en Occident, dont certaines, bien que fondatrices, sont rarement prises en compte par le discours critique. Ensuite l’analyse porte sur la comparaison des œuvres de la "négritude" et celles de la "migritude",d’une part à l’aune des catégories comme le personnage, l’espace et l’imaginaire; d’autre part à travers les phénomènes d’intertextualité entre ces romans. Enfin, à la lumière des théories postcoloniales et de la sociologie du fait littéraire, la thèse présente cette littérature émergente comme la réécriture d’une archive; l’interrogation relative à l’accessibilité de l’Afrique et de sa diaspora à la culture du monde global. En cela la "migritude" se pose comme un mot-valise qui intègre aussi le discours de la "négritude".

  • Titre traduit

    Enunciation and transtextuality in the francophone African novel of the migritude


  • Résumé

    The topic of immigration has inspired an explosion of novels in Francophone Literature. They usually lean on the twenty-first century’s mobility of people and technologies in order to fictionalize issues related to cosmopolitanism. In the specific context of sub-Saharan African Literature, literary criticism assimilates this corpus to the ‘’Migritude’’, a phenomenon presented as the raising of a new generation of African writers in contemporary France. The writer’s institutional approach also comes to strengthen this perception. Indeed, a mess of them have signed the manifesto of the World Literature in French. Our thesis needs to examine these problems through the Literature Discourse Analysis approach. The primary step is about the reminder of historiography related to postcolonial African travel fictions. Afterwards the reflection seeks to compare those African novels, between the founding and the recent, on the basis of categories such as characters, space and imaginary. With regard to postcolonial theories as well as the narrative phenomenon of intertextuality, this thesis finally consider the emerging of post-colonial African Travel Literature as the rewriting of an archive running across Francophone African travel-writings since the early twenty century. They all question the accessibility of Africa and its diaspora to the Global Culture.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.