Prendre la parole en classe, une gageure pour les élèves allophones arrivants : le cas des cours de français, mathématiques et histoire-géographie

par Élisabeth Faupin (Astier)

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Pierre Cuq.

Soutenue le 07-05-2015

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec InterDidactique, Didactiques des Disciplines et des Langues (Nice) (laboratoire) et de InterDidactique- Didactiques des Disciplines et des Langues / I3DL (laboratoire) .

Le président du jury était Nicole Biagioli.

Le jury était composé de Jean-Pierre Cuq, Nicole Biagioli, Nathalie Auger, Fatima Chnane-Davin.

Les rapporteurs étaient Nathalie Auger, Fatima Chnane-Davin.


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet l’étude des interactions verbales dans les classes de collège pour les élèves nouvellement arrivés en France. Les élèves qui ne possèdent pas une maîtrise suffisante du français bénéficient à leur arrivée d’heures de français tout en suivant quelques cours dans une classe ordinaire de collège. Mais l’échec scolaire des élèves migrants reste trop fréquent et les chercheurs s’accordent pour dire que l’inadaptation se joue dès le passage en classe ordinaire.Nos observations corroborent cet état de fait. Dans les enregistrements réalisés en français, mathématiques et histoire-géographie, les EANA participent normalement aux échanges en structure d’accueil mais ne prennent jamais la parole sans sollicitation de l’enseignant en classe ordinaire. Les EANA sont mal préparés à la langue de l’école. Que proposent les méthodologies du FLS et du français langue de scolarisation ? Comment former les élèves aux compétences de compréhension et de production de l’oral scolaire compte tenu du contexte particulier de la classe ?Nous avons analysé les interactions verbales d’un corpus de dix-huit séances afin d’observer comment s’organisent les échanges didactiques au collège à la fois en structure d’accueil et en classe ordinaire. Nous cherchons ainsi à déterminer quel contexte interactif peut favoriser l’apparition de cette prise de parole des débutants, afin de proposer quelques pistes didactiques pour préparer les élèves à se rendre acteurs dans la construction interactive des cours auxquels ils participent.

  • Titre traduit

    Speak in class, a challenge for migrant pupils : the case of French, math, history and geography classes


  • Résumé

    This research deals with the study of verbal interactions in middle school classrooms for pupils who have recently arrived in France. Pupils who do not sufficiently master the French language get French lessons upon their arrival while attending other lessons in a regular middle school classroom. Nevertheless the academic failure of migrant pupils remains too frequent and researchers agree to say that the unsuitability emerges as soon as the pupils integrate regular classes.Our observations support this established fact. On the recordings we have made during French, mathematics, history and geography lessons, the allophone pupils participate normally in the exchanges when they are in the integration structure but never intervene without being invited to by the teacher in the regular classes. The EANA are not well prepared to schooling language. What do the methodologies of the FLS (French as a secondary language) and of the French language of the schooling propose? How can the pupils be trained to oral production and comprehension skills taking into account the particular context of the classroom?We have analysed the verbal interactions of a corpus of eighteen lessons in order to study the organisation of didactic exchanges in middle-schools, both in integration structures and regular classes. We are thus trying to determine which interactive context can help the beginner to start speaking, in order to propose some didactic ideas to prepare pupils to become actors in the interactive construction of the lessons to which they participate in.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.