Regroupées mais employées : L'accès au travail des femmes marocaines en Sardaigne et en Toscane

par Angela Piredda

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jocelyne Streiff-Fénart et de Maurizio Ambrosini.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’explorer un argument peu connu dans la littérature sociologique italienne, c’est-à-dire le travail des femmes Marocaines en Italie, en particulier en Sardaigne et en Toscane.Ces femmes sont aux marges de l’intérêt scientifique qui est concentré sur les étrangères « primomigrantes » arrivées pour travailler, parce que l'emploi est vu comme un indicateur d’intégration et d’émancipation féminin. Au contraire, la condition de femmes regroupées des Marocaines porte à accentuer l’image de femmes au foyer pour culture et tradition, donc soumises à l'homme et peu intégrées dans la société locale. Mais, si d’un côté est vrai que ces femmes sont arrivées en Italie surtout pour regroupement familial et qu’elles sont peu présentes dans le marché de l’emploi italien, d’un autre côté leur plus grande participation au travail dans d’autres nations met en doute que la situation en Italie soit due à des facteurs exclusivement culturels. Il est donc possible donner une image plus large de celle de « femme au foyer » comme une femme passive. Dans ce travail on explore, ainsi, le rapport entre les Marocaines et le travail, quels sont les effets et l’interprétation de l’emploi féminin dans la relation avec l’homme et dans la construction même de l’identité de la femme. On verra donc si le travail pour les Marocaines en Italie est un moyen pour modifier le modèle traditionnel familial et le rôle à l’intérieur du couple.

  • Titre traduit

    Rejoined but workers : The access to the job of the Moroccan women in Sardinia and Tuscany


  • Résumé

    This work aims to get deeper into a topic not so well known in the Italian Sociology, in other words it aims to get an insight into the Moroccan Women's Job market strictly related to both Sardinia and Tuscany regions. Since a long time scientific studies neglected women focusing only on foreigner breadwinners who move looking for work. This because work has always been considered such as both an indicator for integration and women emancipation. On the contrary , the condition of Moroccan women tends to enhance the image of housewives tipically showed by culture and traditions, thus it shows women subdued to men and poorly integrated into local society. But if one side is true that these women arrived in Italy especially for family reunification and just few of them are active part of the Italian Job market, on the other hand their greater participation in the international job market doubts that the situation in Italy is due to purely cultural factors. Thus, it is possible to give a wider image than a poor label such as "Housewife" given to these women. Furthermore, this work explores the link between women and the Job Market and effects it can produce, but also the interpretation of women's work related both men and the construction of woman's identity itself. It will show finally if the work for Moroccan women in Italy is the best model in order to change the familiar traditional one and the role inside a couple.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.