La construction problématique de la relation d'emploi dans l'ESS : les EHPAD, entre régulations publiques et régulations d'entreprise

par Laura Nirello

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Bréchet et de Lionel Prouteau.


  • Résumé

    Le développement de l’emploi dans l’économie sociale et solidaire (ESS) est accompagné d’un discours des acteurs sur leur volonté de « faire autrement » par rapport au management des entreprises lucratives. L’objet de la thèse est d’étudier dans quelle mesure le statut juridique des structures a une incidence sur la qualité des emplois, en particulier dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). L’approche pluridisciplinaire mêlant économie conventionnaliste et sociologie des organisations (théorie de la régulation sociale) permet d’appréhender la complexité du fonctionnement des organisations et montre la nécessité d’étudier la relation d’emploi dans le contexte des régulations dont ces organisations relèvent. Des investigations quantitatives conduisent à souligner l’hétérogénéité des situations en matière de qualité de l’emploi dans l’ESS. Une enquête qualitative permet quant à elle d’analyser les modalités de construction et d’exercice de la relation d’emploi. Le poids des régulations publiques réduit les degrés de liberté des organisations. La relation d’emploi est problématique au niveau national, ce dont témoigne le conflit autour de la convention collective nationale 51. Au sein des établissements, les tensions sont vives. Les faibles marges de manœuvre existantes soulignent le rôle que peut jouer le sens donné par les salariés à leur travail, et la manière dont celui-ci est porté par les projets des entreprises. Notre recherche conduit à une réflexion sur la difficulté pour les organisations de l’ESS d’affirmer une identité propre et des valeurs partagées par l’ensemble des acteurs tout en assurant la pérennisation des activités.

  • Titre traduit

    The problematic construction of employment relationship in the social economy : nursing homes, between public regulations and enterprise regulations


  • Résumé

    The expansion of employment in the social economy (SE) has been paralleled by the declared will of the SE actors to distinguish their management from the one of the private for-profit sector. This thesis is aimed at studying to what extent there is a sector effect on job quality, especially in nursing homes industry. The multidisciplinary approach combining the economics of conventions and the sociology of organizations (the theory of social regulation) allows us to comprehend the complexity of the organizational functioning. Such an approach also highlights the need to study the employment relationship in the context of the regulations that govern the organizations. Our quantitative investigations lead us to underscore the heterogeneity of job quality in the SE. A qualitative survey allows to analyze how the employment relation is built and how it is working out. Public regulations restrict the margins of organizations. The employment relationship is strained at a national level as evidenced by the conflict concerning the collective agreement of 1951. In the organizations, tensions are high. The weak margins stress the role that the meaning given to their jobs by workers can have, and the way that this meaning is strengthened by organizations. Our research leads to think about the difficulty of the SE organizations to assume their own identity and shared values while ensuring the continuity of their economic activities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 303-328

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.