La transmission de l'héritage culturel intangible par la littérature de jeunesse : modélisation sémantico-discursive de "chez soi" dans le conte Mèyénô (Ponga, 2004)

par Séverine Didier

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Olga Galatanu et de Brigitte Jandey.


  • Résumé

    This research develops a linguistic modelling of the preservation and renewal process of the Intangible Cultural Heritage (ICH), as it appears in emergent children’s literature. This linguistic model is applied to a children’s book from New-Caledonia entitled Mèyènô (Ponga, 2004). Based on the version that the Kanak author has written in French, this application shows the pivotal place and the superimposition of preservation and renewal in the semantic representations of the concept of chez soi (home). My research methodology proposal is rooted in the theoretical model of Galatanu’s Semantics of Argumentative Possibilities (SAP), as it analyses the discursive potential of lexical meanings. I combine SAP theory with elements of cognitive poetics in order to exemplify the role of the concept of home in glocal and ritual transmission in the aforementioned text. The results of this analysis can strengthen two types of hypotheses : - in regard to the discursive analysis based on the reconstructed representation of chez soi (home), I validate the possibility and the benefit of articulating the SAP theory to cognitive poetics’ interpretative objectives; - with respect to the production of interpretative hypotheses about the meaning of initiatory rituals in a context marked by « glocalisation », I demonstrate the double spiraled movement of the preservation of cultural heritage and the global reinsertion of local, cultural identities in emergent children’s literature.

  • Titre traduit

    The transmission of intangible cultural heritage. Semantic-discursive modelling of « chez soi » (« home » in french) in the narrative Méyèno (Ponga, 2004).


  • Résumé

    Cette recherche propose une modélisation linguistique du processus de préservation et de renouvellement de l’héritage culturel intangible (HCI) tel qu’il apparaît dans et par la littérature jeunesse d’émergence. L’application directe est faite sur un album néo-calédonien, Mèyènô (Ponga, 2004). À partir de la version écrite en français par cette auteure kanak, nous montrons le pivot et la superposition entre la préservation et le renouvellement des représentations de la signification de chez soi. La méthodologie que nous proposons dans notre recherche repose sur le modèle théorique de la Sémantique des Possibles Argumentatifs (SPA) de Galatanu, car il analyse le potentiel discursif de la signification lexicale. Nous l’articulons à des éléments de poétique cognitive pour illustrer le rôle du concept chez soi dans la transmission glocale et initiatique de l’HCI, inscrite dans la littérature de jeunesse. Les résultats de notre analyse permettent de conforter deux types d’hypothèses : - au niveau de la mise en oeuvre d’une analyse discursive basée sur la construction d’une représentation de chez soi, nous montrons la possibilité et l’avantage d’articuler à la théorie SPA les objectifs interprétatifs de la poétique cognitive ; - au niveau de la production d’hypothèses interprétatives du sens des rituels initiatiques dans un contexte marqué par un phénomène de « glocalisation » (Robertson, 1995), nous rendons compte du double mouvement spiralé de la préservation de l’héritage culturel et de réinsertion globale des identités culturelles locales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr. p. 427-462. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.