Sujet, objet et les institutions littéraires : la nouvelle phénoménologie critique appliquée à la poésie italienne après la Linea Lombarda et la Neoavanguardia

par Gabriele Belletti

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes

Sous la direction de Walter Zidarič et de Gianluca Garelli.


  • Résumé

    The fundamental objective of this work is to apply the New critical phenomenology method to Italian poetry, starting from the Sixties of the Nineteenth century. In particular, the analysis are focalised on two basic cate-gories of poetry, which, during last decades, have un-dergone significant variations affecting the very idea of poetry: the « subject » and the « object ». The investi-gation stemmed from poetics of the mid Twentieth Cen-tury, focusing on cardinal institutions of the « recollec-tion » (Linea lombarda) and the « reduction of the self » (Novissimi), and then continue with the institutions in poetry of the following decades, such as that of « the invasion », of « the ego of things » and its evolutions, of « the refused objects » and « the characters of places ». It was also discovered that one of the most recurrent objects of Italian poetry of the late Twentieth Century is the body with its many facets, related to his relationship with the subject. For this reason, the institutions of « be-coming the body of the subject » (Antonio Porta), « the disposing of the body » (Dario Bellezza), « the self originating from the body » (Tommaso Ottonieri) and « the self leaf » (Elisa Biagini) were investigated. A nec-essary analysis of the presence of the institutions re-lated to the object and the subject also in dialect poetry (Tonino Guerra) was carried out. The research ends with a section of « direct explicit poetics », namely the interviews with some contemporary Italian authors ex-amined during our investigations.

  • Titre traduit

    Subject, object ansd the literary institutions. The new critical phenomenology applied to italian poetry after the linea lombarda and the neoavanguardia (1960-2010)


  • Résumé

    L’objectif principal de cette recherche est celui d’appliquer la méthode de la Nouvelle phénoménologie critique à la poésie italienne à partir des années 1960. En particulier, les relevés contenus ici sont focalisés sur deux catégories fondamentales, qui, dans les dernières décennies, ont subi d’importantes variations qui ont modifié, en même temps, l’idée de poésie : celle de « sujet » et celle d’« ob-jet ». Notre étude commence par des poétiques de la moi-tié du sie����cle dernier et se focalise sur les institutions car-dinales du « recueillement » (Linea lombarda) et de la « réduction du je » (Novissimi), pour continuer avec les institutions des décennies suivantes, comme celle de l’« invasion », du « je de choses » et ses évolutions, des « objets re-jetés » et des « caractères de lieux ». Nous avons constaté, en outre, qu’un des objets les plus fré-quents dans la poésie italienne des dernières années est le corps, avec ses innombrables déclinaisons, liées à son rapport avec le sujet. Pour cette raison, nous avons ap-profondi les institutions du « devenir corps du sujet » (An-tonio Porta), du « corps qui se défait » (Dario Bellezza), du « je qui prend corps » (Tommaso Ottonieri) e du « je feuille » (Elisa Biagini). En prenant en considération l’importance du dialecte dans la littérature italienne, nous avons aussi analysé les institutions liées aux rapports entre le sujet et les objets dans la poétique de Tonino Guerra (I bu). Enfin, notre thèse inclut une partie dédiée à la « poétique explicite directe », c’est-à-dire aux inter-views de certains poètes italiens contemporains que nous avons examinés au cours des nos analyses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (794, 457 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-408. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.