Les structures seigneuriales en Bretagne méridionale (pays vannetais et comté de Nantes) à la fin du Moyen Âge (XIVe-debut XVIe siècle)

par Brice Rabot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Luc Sarrazin.


  • Résumé

    Essential cell of frame of the men, the seigneury, so rural as urban, laic taht cleric, is, at the end of the Middle Ages, a complex and diverse entity. This work has for object to study the structures from a coherent geographical frame, Southern Brittany, from the XIVth at the beginning of the XVIth century. A quite particular attention is given to procurement and lordly, considered as "a knot of the medieval history" (Monique Bourin). This theme is explored by means of an anthropological and geo-historical analysis of the sources, through confessions and counts, the registers of accounts kept getting better throughout the Xvth century or finally the pleadings. After an overview of the structures in their diversity, the great lordship to the tiny sieurie, the seeks to demonstrate, through a chronological, changes induced by crisis. Across disparate situatuons related to the importance of lords but also link with the geogaphical context, deveral lessons seem to be learned : the development of convenants in Vannes, the farms in some areas of Nantais as responses to failures seigneurial revenues the time lag of crisis in Britain at the end of the fifteenth century compared to many other french provinces.


  • Résumé

    Cellule essentielle d'encadrement des hommes, la seigneurie, tant rurale qu'urbaine, laïque qu'ecclésiastique, est, à la fin du Moyen Âge, un organisme complexe et divers. Ce travail a pour objet d'en étudier les structures à partir d'un cadre géographique cohérent, la Bretagne méridionale, du XIVe au début du XVIe siècle. Une attention toute particulière est ainsi accordée au prélèvement seigneurial, considéré comme « un nœud de l'histoire médiévale » (Monique Bourin). Ce thème est exploré par le biais d'une analyse anthropologique et géohistorique des sources, à travers les aveux et dénombrements, les registres de comptes de mieux en mieux conservés au long du XVe siècle, ou enfin les actes de procédures. Après une présentation générale des structures dans leur diversité, de la grande châtellenerie à la minuscule sieurie, la thèse cherche à mettre en évidence, à travers un parcours chronologique, les évolutions induites par les crises. Par-delà des situations disparates liées à l'importance des seigneurs mais aussi en lien avec le contexte géographique, plusieurs enseignements semblent pouvoir être dégagés : le développement des convenants

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (982 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 25-74. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 15 NANT 3002
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.