Élucidation des mécanismes de dégradation de polluants émergents par couplage électrochimie-spectrométrie de masse ou électrochimie-résonance magnétique nucléaire

par Florent Légalité

Thèse de doctorat en Chimie fine, chimie organique

Sous la direction de Fabrice Odobel et de Errol Blart.

Le président du jury était Éric Vauthey.

Le jury était composé de Fabrice Odobel, Errol Blart, Éric Vauthey, Alain Igau, Frédéric Gloaguen.

Les rapporteurs étaient Alain Igau, Frédéric Gloaguen.


  • Résumé

    La simulation du devenir d’un xénobiotique (médicament ou polluant émergent) est un axe de recherche important qui fait partie des grands défis sociétaux actuels à l’interface des enjeux environnementaux et sanitaires. L’objectif principal de ce travail de thèse est la mise en œuvre de couplage hybrides associant un dispositif électrochimique avec les outils analytiques que sont la spectrométrie de masse et la résonance magnétique nucléaire (couplages CE-SM et CE- RMN) pour la simulation du métabolisme de xénobiotiques induites par le cytochrome P450 ainsi que des dégradations dans l’environnement de ces derniers. Les informations extraites de tels couplages permettent une meilleure compréhension des mécanismes mis en jeu lors des différentes étapes du devenir in vivo et environnemental d’un xénobiotique. Dans un premier temps, l’élucidation du comportement électrochimique du tétrabromobisphénol A a été possible au travers de l’identification de ses produits d’oxydation par l’utilisation des couplages CE-(CL-)SM en ligne ou non. Dans un second temps, le mime par électrochimique du métabolisme réductif de l’acide aristolochique (composé nitro-aromatique) a été mise en œuvre. Un accent particulier a été porté sur l’observation de l’intermédiaire réactif formé durant le métabolisme par voie enzymatique de ce xénobiotique. Une dernière partie s’attache à présenter le premier couplage entre une cellule électrochimique et la RMN 2D ultrarapide. Un tel couplage permet le suivi in situ et l’élucidation en temps réel d’un processus redox ainsi que l’observation d’espèces réactives intermédiaires.

  • Titre traduit

    Elucidation of degradation mechanism of emerging pollutants by electrochemistry-mass spectrometry or electrochemistry-nuclear magnetic resonance couplings


  • Résumé

    Fate of various xenobiotic (drug or emerging pollutant) constitutes nowadays one of the most important areas of research that aims at tackling societal challenges at the interface of environmental and sanitary stakes. The main objective of this study consists in coupling between an electrochemical cell (EC) with mass spectrometry (MS) or nuclear magnetic resonance (EC- MS and EC-NMR) to simulate oxidative transformation of xenobiotics initiated by cytochrome P450 as well as in environment. The expected results obtained from these hybrid devices led to a better understanding of various mechanism pathways involved during different steps of in vivo or environmental degradation of xenobiotic. Firstly, the elucidation of electrochemical behavior of tetrabromobisphenol A was achieved by identifying oxidation products using EC-(LC-)MS. Secondly, we mimicked electrochemically the in vivo reduction of aristolochic acid (nitro aromatic compound). Special interest has been focused on the formation of reactive intermediates during enzymatic pathways. Finally we present the first coupling between an electrochemical cell and ultrafast 2D NMR. This coupling is useful for in situ real time monitoring of redox products and identification potential reactive intermediate species.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 20 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.