Développement de méthodes de spectrométrie de masse haute résolution (SMHR) pour le criblage des phycotoxines dans les échantillons biologiques et environnementaux

par Suzie Zita Zendong

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Philipp Hess et de Christine Herrenknecht-Trottmann.


  • Résumé

    Les phycotoxines, métabolites de microalgues peuvent s’accumuler dans les mollusques bivalves qui consommés, peuvent être à l’origine d’intoxications humaines. L’objectif de ce travail était de développer des méthodes de spectrométrie de masse haute résolution pour l’analyse de phycotoxines dans différents échantillons environnementaux. Dans un premier temps, l’échantillonnage passif a été mis en place et permis de détecter les toxines de microalgues pélagiques (vivant dans la colonne d’eau) et benthiques (vivant accrochées à un substrat) en France. Des méthodes d’analyse par spectrométrie de masse basse (SMBR) et haute résolution (SMHR) ont par la suite été développées. L’analyse comparative ciblée d’échantillons de moules et d’échantillonneurs passifs, a permis de mettre en évidence la présence d’effets matrice, indépendamment de l’instrument utilisé. Ces effets matrices se sont néanmoins avérés significativement moins importants avec les échantillonneurs passifs comparé aux moules. Cette constatation a présenté un intérêt dans le cadre de l’analyse non-ciblée L’analyse non-ciblée est l’un des avantages de la SMHR sur la SMBR. En effet, alors que l’analyse ciblée ne permet de détecter que les toxines connues et/ou réglementées spécifiquement recherchées, en analyse non-ciblée tous les composés ionisables présents dans un échantillon peuvent être détectés. Cette dernière approche a été mise en place à partir d’extrait d’échantillonneurs passifs déployés sur les côtes françaises et nigérianes, et permis, grâce à des outils statistiques une différentiation spatiale et temporelle de ces environnements marins selon leur profils chimiques.

  • Titre traduit

    High resolution mass spectrometry for the screening of phycotoxins in biological and environmental samples


  • Résumé

    Phycotoxins are algal metabolites that can accumulate in seafood and, following consumption, cause human intoxication. The purpose of this work was to develop high resolution mass spectrometry methods for the analysis of phycotoxins in several environmental samples. Firstly, passive sampling was developed and enabled the detection of toxins from pelagic (living in the water column) and benthic (living on substrate) microalgae in France. Low resolution (LRMS) and high resolution (HRMS) mass spectrometry methods were then developed. The comparative targeted analysis of mussels and passive samplers allowed for highlighting the presence of matrix effects, irrespective of the instrument used. These matrix effects were however less pronounced with passive samplers than with mussels. Hence, passive sampling in combination with HRMS appears to be a useful tool in untargeted analysis of the marine environment. The advantage of HRMS over LRMS is the possibility of doing both targeted and untargeted analyses. Indeed, while one can only detect known/regulated toxins that were looked for in targeted analysis, in the untargeted approach all ionisable compounds present in a sample can be detected. This latter approach was implemented using extracts from passive samplers that had been deployed in French and Nigerian coastal areas. Thanks to the use of statistical tools, spatial and temporal differentiation of chemical profiles was achieved in these marine environments.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.301-330

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.