L’influence de la surabondance informationnelle sur le non-recours au tutorat méthodologique en première année universitaire

par Charlotte Pourcelot

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Sandoss Ben Abid-Zarrouk.

Soutenue le 04-12-2015

à Mulhouse , dans le cadre de École doctorale des Humanités (Mulhouse) , en partenariat avec Laboratoire interuniversitaire des sciences de l'éducation et de la communication (Strasbourg) (laboratoire) et de Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l'Education et de la Communication / LISEC (laboratoire) .


  • Résumé

    Les universités françaises sont en crise car le taux d’échec et d’abandon y est prégnant depuis plusieurs années. Les réformes nées ou naissantes poursuivent toutes le même but : la réussite. Alors que plusieurs dispositifs d’aide sont désormais offerts aux étudiants, ce travail se propose d’approfondir les travaux menés sur le non-recours au tutorat méthodologique. Il interroge pour cela la variable « information », et s’articule autour de trois hypothèses. - Les étudiants de premier cycle ont des capacités attentionnelles limitées qui les empêchent de faire des choix rationnels.- La surabondance informationnelle en premier cycle ne permet pas aux étudiants de recourir au tutorat méthodologique.- Les étudiants « engagés » qui reçoivent une information claire des potentialités et des objectifs du dispositif d’aide, et qui l’utilisent de manière optimale, réussissent. Pour les tester, nous avons fait appel à deux outils d’enquête complémentaires.Dans un premier temps, vingt-deux tuteurs ont été interviewés, ainsi que la directrice des études et de la vie universitaire, et trois directeurs d'Unité de Formation et de Recherche (UFR). Les résultats de ces enquêtes qualitatives réalisées in situ, révèlent que le tutorat méthodologique souffre de défauts d’information, et que des efforts doivent être fournis dans ce domaine. Des pistes d’amélioration pour informer efficacement les primo-entrants en vue d’augmenter le taux de fréquentation aux séances de tutorat sont donc présentées. Dans un second temps, ont été interrogés par questionnaires 392 étudiants de première année issus des trois facultés que compte l’Université de Haute-Alsace (UHA). Cette enquête avait pour buts de vérifier si les étudiants de premier cycle étaient bien informés des potentialités et des objectifs du tutorat méthodologique, et de faire le lien entre l’étudiant, usager d’un dispositif d’accompagnement méthodologique ou pédagogique, et le dispositif lui-même dans l’atteinte des objectifs qu’il s’est donnés. A partir du « modèle d’efficacité individuelle d’un dispositif d’accompagnement méthodologique ou pédagogique » de Ben Abid-Zarrouk (2013), les virtualités d’un tel outil ont été questionnées ainsi que les caractéristiques de ses utilisateurs. Cette recherche montre notamment que les étudiants qui établissent des stratégies de réussite optimale, qui sont attentifs aux informations relatives aux potentialités des dispositifs d’aide à la réussite en termes de réussite, qui l’estiment utile et qui en sont donc satisfaits, réussissent mieux que les autres, y compris les tutorés. Puis, en s’appuyant sur l’analyse factorielle, cette cohorte a pu être découpée en cinq classes : « Les Scolaires », « Les Oisifs », « Les Retardataires », « Les Irréprochables » et « Les Inadaptés », et huit variables qui se rapportent au tutorat ont pu être caractérisées.

  • Titre traduit

    The impact of information overload over the non-use of methodological tutoring in first academic year


  • Résumé

    French universities are in crisis because the failure and dropout rates among students have remained high for years. The existing reforms or those being tested are all pursuing the same purpose: achievement. When many assistive devices are now offered to students, this work will be dedicated to the further development of works undertaken on the non-use of methodological tutoring. For this purpose, it will interrogate the variable “information” and will focus on three hypotheses.- Freshmen have limited focusing capacities which do not allow them to make reasonable choices.- Information overload in the first university years does not allow students to use the methodological tutoring. - The “committed” students, who receive clear information about the potential and objectives of this aid scheme and who use it in the best possible manner, succeed.We have used two complementary survey tools to test them.First, twenty-two tutors have been interviewed, as well as the director of studies and university life and three directors of Training and Research Faculty. The results of such qualitative on-site investigations show that methodological tutoring is suffering from lack of information, and efforts must be made in this field. Sources of improvement, in order to inform efficiently the newcomers and increase the attendance rate in tutoring sessions, are thus introduced.Second, 392 freshmen, from the three faculties of the University of Haute-Alsace (UHA), completed questionnaires we gave them. This survey was conducted to determine if undergraduates had been well informed about the potential and objectives of the methodological tutoring and to establish a link between the student using a personalized methodological or educational support and the support mechanism itself in the achievement of the objectives of the plan. The potential of such a tool has been questioned, as well as the characteristics of its users in Ben Abid-Zarrouk’s « modèle d’efficacité individuelle d’un dispositif d’accompagnement méthodologique ou pédagogique » (2013).This research shows that students, who establish optimal achievement strategies, care about information related to the potential of success assistance schemes, find it useful and are then satisfied with it, can make it better than the others, including the tutored ones. So, based upon factor analysis, this cohort can be divided into five classes: “The School-goers”, “The Idle Ones”, The Stragglers”, “The Blameless”, “The Unsuitable Ones”, and eight variables related to tutoring have been characterized.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université de Haute Alsace [diffusion/distribution] à Mulhouse

L'influence de la surabondance informationnelle sur le non-recours au tutorat méthodologique en première année universitaire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université de Haute Alsace [diffusion/distribution] à Mulhouse

Informations

  • Sous le titre : L'influence de la surabondance informationnelle sur le non-recours au tutorat méthodologique en première année universitaire
  • Détails : 2 vol. (516 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.