Aux sources des disparités géographiques en Tunisie : la contribution du modèle de développement socio-économique, de la croissance économique et du facteur institutionnel

par Ali Najeh

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Benoît Prévost.

Soutenue le 14-12-2015

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Acteurs, ressources et territoires dans le développement (Montpellier ; Perpignan) (laboratoire) et de Acteurs- Ressources et Territoires dans le Développement / ART-Dev (laboratoire) .

Le président du jury était Francesco Ricci.

Le jury était composé de Benoît Prévost, Francesco Ricci, Slim Driss, Mouez Fodha, Taher Akkari.

Les rapporteurs étaient Slim Driss, Mouez Fodha.


  • Résumé

    A l’exact opposé des intuitions selon lesquelles la disparité régionale est une conséquence inéluctable du dilemme des gagnants et des perdants, la construction des inégalités en Tunisie est imputée à des forces réelles. La première force fait écho au modèle de développement économique à l’œuvre depuis l’ajustement structurel. En effet, la marche forcée vers le libéralisme et la mondialisation et parfois l’excès de zèle dans l’application des thérapies néo-libérales ont significativement contribué à l’élargissement du fossé entre la Tunisie littorale et la Tunisie profonde. La polarisation des activités économiques qui s’inscrit dans la logique d’accroissement de la productivité, n’a pas exercé l'effet d'entraînement souhaité. Ce qui a provoqué l’approfondissement du clivage séparant le littoral du reste du territoire tunisien. La deuxième source d’inégalités soulevée par la thèse est l’environnement institutionnel. En effet, la qualité de régulation, la stabilité politique et la faible participation de la population locale dans la conception des politiques de développement et dans la vie politique ont significativement contribué à la construction des inégalités régionales. En revanche, la croissance économique est d’une manière générale pro-pauvre. Elle a contribué dans la réduction des inégalités. En termes de recommandation de politique économique, afin de réduire sinon corriger au strict minimum les inégalités, il nous paraît impérieux de revoir la fuite libérale de l’économie tunisienne et son intégration poussée dans l’économie mondiale en réhabilitant le rôle de l’État de sorte qu’il puisse jouer de nouveau son rôle régulateur (repenser les incitations aux investissements dans les régions profondes, engager une discrimination positive en faveur des zones profondes et ce en matière d’investissements publics dans l’infrastructure). La deuxième recommandation renvoie à la nécessité d’un basculement vers une approche territoriale de développement qui accorde une place de choix aux acteurs locaux dans la conception et l’exécution des politiques de développement. La troisième recommandation concerne la nécessité d’une révision des modes de gouvernance horizontale et verticale afin de favoriser le processus de territorialisation et d’améliorer la qualité des institutions économiques et politiques.

  • Titre traduit

    The sources of inequality in Tunisia : the contribution of socio-economic development model, economic growth and the institutional factor.


  • Résumé

    At the exact opposite intuitions according to which regional disparity is an unavoidable consequence of the dilemma of winners and losers, construction of inequalities in Tunisia is attributed to real forces. The first force echoes the economic development model at work since structural adjustment. Indeed, the forced march towards liberalism and globalization zeal and speed in the field has significantly contributed to the widening gap between the coastal and deep Tunisia. The polarization of economic activity which falls within the logic of productivity growth, has not exercised the desired ripple effect which helped to dig the groove separating the rest of the coastal territory. The second source of inequality raised by the thesis is the institutional environment. Indeed, the quality of regulation, political stability and the low participation of the local population in the implementation of development policies and in political life have significantly contributed in the construction of regional inequalities in Tunisia. However, economic growth is pro-poor generally. She contributed in reducing inequalities.In terms of economic policy recommendation, it seems imperative to correct if not reduce to a minimum inequality, to review the liberal flight of the Tunisian economy and its integration into the global economy pushed by a state interventionism (rethink investment incentives in the deeper regions, direct public investment in infrastructure to deeper areas ...). The second recommendation refers to the need for a shift towards a territorial development approach that gives pride of place to local stakeholders in the design and implementation of development policies. The third recommendation is the need for a revision of the horizontal and vertical modes of governance to promote the regionalization process and improve the quality of economic and political institutions


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.